Publicité

Ça doit être dans l'air du temps de parler de politique sur les blogs. Sommes nous usés par les politiques, leurs promesses de tout et rien et surtout leur inaction sauf pour des sujets qui nous semblent pas prioritaire. Devons-nous faire la révolution pour poser les bases d'un nouveau système de gouvernance ? En fait, tout est parti d'un tweet du célèbre JC_Frog (Jerôme Choain) à propos de la stochocratie. Késako au juste, en fait, il s'agit d'une autre forme de pouvoir. Actuellement, nous sommes en "démocratie". Dans des temps anciens, chez les Grecs, il existait une autre forme de partage du pouvoir. J'ai reporté ci-dessous le youtube qui était donné en lien dans le tweet de Jc_Frog. La vidéo est longue. Elle peut s'écouter autant que se regarder (ok il y a un schéma). Au final, dans cette vidéo on parle plus de la démocratie qui n'est pas une démocratie que de la stochocratie. Cet exposé nous est délivré par Étienne Chouard. Il commence très fort par "Nous appelons démocratie, son strict contraire !!".

 

 

Récemment, Korben nous a proposé un article intitulé "démocratie ce mal entendu" . Korben doit un peu en avoir assez des gens qui s’écharpent au sujet de la politique. La vidéo (Toujours grâce au grand politologue Jérôme Choain ;) ) proposée sur son article rejoint finalement les propos d'Etienne Chouard.

 Je vous la propose également, elle est très instructive, même si cela ressemble à une publicité pour un livre.

Pour savoir qui est Etienne Chouard un Wikipédia fera l'affaire (en espérant qu'il n'a pas trop été truandé, non je ne suis pas parano): http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tienne_Chouard

 Dans cet article, je vais m'essayer à un exercice. Je vais essayer de condenser mes idées et de vous les proposer. Bien entendu, je n'ai pas la pensée unique. Des articles politiques, il n'y en aura probablement pas beaucoup sur ce blog. C'est donc un collector. Je tiens à noter que je suis attaché à aucun parti politique, ni à aucune mouvance (si ce n'est celle d'être libre). Bref, je suis sans étiquette comme on dit, je préférerais qu'on dise inclassable.

Je me demande si avec l'âge, on se rend compte plus des choses ou si on y fait plus attention au fur et à mesure que nos impôts augments. On se rend compte également de notre relative impuissance à les faire changer avec les moyens dont nous disposons.

Le constat est simple. Prenons un exemple, un de ce que je connais. J'ai habité la Ville de Puteaux dans le 92 pendant 6 ans. Je m'étais très vite rendu compte qu'il y avait dans cette ville un étrange décalage entre ce que payait la mairie pour tel ou tel équipement, et ce que payait d'autre mairie. À Puteaux, tout semble plus chers, et cela ne semble émouvoir pas grand monde. Cela m'a mis la puce à l'oreille. Il y a quelques choses dans cette démocratie locale qui ne tourne pas rond. Bien vite, j'apprendrais que cela fait 40 ans que c'est la même famille qui est aux manettes de la ville. Ça ne choque personnes ? Avons-nous récré une forme de monarchie au niveau local, le tout sous-couvert d'élection et donc de "démocratie" ?

 

Cela fait un moment que je me suis aperçu que le pouvoir n'est pas bien partagé (en démocratie, c'est un non-sens d'écrire une telle phrase) et reste aux mains d'un nombre limité de personnes. Cela est d'autant plus étrange qu'on peut voir que sur quelques années, on se retrouve avec des dynasties d'hommes politiques. A croire que l'on naît homme politique et qu'on devra exercer dans la politique. On devient dans ce cas, représentant politique, plus que représentant du peuple. Je n'aurais pas besoin de citer Mr Tibéri qui veut à tout prix que son fils représente le parti pour prendre sa place à la mairie V d'arrondissement de Paris (ici). En quelques sortes, nous sommes dans une sorte de monarchie. À Puteaux, le petit-fils de l'ancien Maire (Charles Ceccaldi) a prit sa place au sein Conseil général, et on pense que sa mère (Ceccaldi-Raynaud) veut lui donner son siège de maire (chose facile à faire, nommer son fils en 1er Adjoint, puis se faire remplacer pour diverses raisons, à charge au fils de se faire élire par la suite ). Le pouvoir semble devenu un don héréditaire. Je ne vous raconte pas la pluralité des idées!!!

Lorsque quelqu'un se réveille, et surtout lorsqu'il devient un peu véhément, la classe politique va tout faire pour le discréditer. Et là, tous les moyens sont bons, ça va du simple relevé de non-sens dans ses propos, à l'attaque en justice pour que le quelqu'un lâche le morceau épuisé financièrement et moralement. Je ne citerais pas en exemple Christophe Grébert à Puteaux qui se fait démolir à coup d'intimidation, à coup de procès plus ou moins justifié, le tout financé par la commune (Mme Le Maire faisant voter au budget ses frais d'avocat au titre d'attaque personnelle au maire).

Pourquoi un tel comportement de destruction alors que la démocratie devrait être tout l'inverse, animé par un esprit de constructions ? La réponse est simple, la classe qui a le pouvoir ne veut surtout pas partager le gâteau, à la limite des miettes. Elle ne veut pas perdre son bout de privilège. On peut donc se demander où est passé l'esprit de devoir. Il semble clairement remplacé par l'esprit profit, cela restant à prouver bien entendu, et varie bien entendu selon les personnes.

La démocratie est sensée représenter tout le peuple, hors on s'aperçoit qu'à l'Assemblé nationale, très peu de personnes sont issues du peuple pauvre (ce n'est pas péjoratif, c'est au sens économique). Il y a plusieurs raisons à cela. Tout d'abord, il est bien ancré dans notre culture que les gens dit intelligent sauront mieux défendre nos intérêts. A l'époque du début de la démocratie, les gens intelligent ont eu vite fait de convaincre le peuple de voter pour eux. Elle est économique, comment quelqu'un de pauvre peut faire campagne sans trop de moyens financiers, où sans l'appui d'un parti ?

Les partis politiques, il me faudrait tout un article pour expliquer ce que sont mes idées à ce propos.

La démocratie doit-elle représenter une majorité de personnes (pour ne pas dire tout le monde)? Celui que vous avez élu comme député, pouvez-vous dire que vous le connaissez réellement après avoir lu un tract écouté 2, 3 avis ici et là ? Difficile à dire, en fait on fini par voter pour des gens que l'on croit proche de nos idées. Cela semble une base bien fragile. Au final, la démocratie ne devient-elle pas petit à petit un instrument d'une pseudo-élite, et pas forcément la meilleure. Cette élite aura probablement écrasé bien des personnes, aidées par des financiers qui attendent sûrement en retour quelques compensations. Car s'il y a une chose dont se sont aperçu les Grecs, c'est que même le plus vertueux d'entre eux peut être corrompu. Et c'est à partir de ce moment que le peu de représentations que nous avons part en fumée. Vous y croyez toujours à la démocratie ? On aurait peut-être plus vite fait de tirer au sort celui qui devra diriger et défendre nos intérêts.

Je pense qu'il serait bon au final, de voter à chaque élection l'alternance, en évitant de prendre des personnes qui ont des liens avec les précédentes. Cela risque d'être difficile, car qui se présente aux élections ?

Lorsqu'on sait que la démocratie a été créée par des anti-démocrates (cf Etienne Chouard) !!! La réponse à la question, la démocratie est-elle la démocratie, semble évidente. Est-ce que je propose autre chose ? Pas Franchement, juste ne pas oublier qu'à chaque élection, nous sommes libres de choisir. Je n'ai rien sous le chapeau qui peut être transposé à notre besoin de réponses rapides. Car on parle des Grecs, mais à cette époque, la notion de temps était différente.

Un tout petit dernier point et là, c'est l'informaticien qui parle, la plus grosse arnaque électorale, c'est sûrement les machines à voter électroniques. Cela enlève au citoyen son pouvoir de contrôle. Avec la version papier, lors du dépouillement, il est facile de compter les voix. Avec le vote électronique, il me semble un peu difficile d'être sur à 100% que ce que dit à la machine n'a pas été truqué en amont. La corruption du concepteur du logiciel est envisageable. Bref, c'est vraiment une boite noire, à la différence des urnes qui elles sont transparentes. J'ajouterais que des fichiers informatiques, restent des fichiers et il y a toujours un moyen de les modifier dans la mesure où il faut les lires, les interpréter ou tout simplement, ils sont bien stockés à un moment ou l'autre.

Voilà c'était quelques unes de mes idées du monde de la politique. Aucune prétention, juste changer le monde :D 


Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé

Poster un commentaire en tant qu'invité

0

La pub ça rapporte pas grand chose, en plus ça vous laisse d'horribles cookies non comestibles, autrement appelé trackers. Ce cookie est utilisé par DoubleClick (Google Adsense). Vous avez tout le droit de ne pas en vouloir et donc quitter cet excellent blog. Dans le cas contraire, vous l'acceptez et vous poursuivez le surf en toute connaissance de cause (par ailleurs j'utilise piwik).