Publicité
Les écôles montessorri

J'ai commencé à écrire cet article il y a 8 mois. J'ai ajouté des corrections actuelles.

Jusqu'à présent, les problèmes d'écoles m'étaient plutôt étranger. Maintenant qu'un de mes garçons y est, je commence à me poser des questions. La première d'entre-elle est 'Est-ce que l'école telle qu'elle est pensée aujourd'hui est encore bien adaptée ? '. Je me pose d'autant plus cette question depuis que notre numéro 1 de bientôt 4 ans a été interdit par son institutrice d'écrire des lettres sur ses dessins (enfin, c'est ce qu'il nous a dit. Mon épouse s'est aperçue qui ne voulait plus rien écrire, alors qu'il adorait cela 1 semaine avant). Il sait juste écrire son prénom (composé de 3 lettres), reconnaître quelques mots et deviner certains autres avec un peu d'aide. Avant l'interdiction, il commençait à comprendre le mécanisme de l'assemblage des lettres.

 

Revenons un peu en arrière, certain d'entre vous se reconnaîtrons peut-être dans ce témoignage. À la rentrée s'était l'enfer tous les jours. Le matin, je ne veux pas aller à l'école. Le soir il nous demandait s'il y avait école le lendemain. Notre numéro 1 avait 3 ans et s'ennuyait à l'école. Résultat, il était souvent puni. Il a même été mis dans la classe supérieure pour passer ses « punitions ». Vous croyez que c'est un cas isolé ? À entendre les autres parents ce n'était pas le seul.

Qu'elle est la réponse de l'éducation Nationale. Franchement aucune idée, mais elle ne semble pas adaptée a cette génération d'enfants élevés à coup de robots parlant, tablette, télévision et autres. Certes les parents ont tendance à sur-estimé les capacités de leurs enfants, mais on a tout de même l'impression que l'école ne les élève pas trop. On peut donc légitimement se poser la question. Sont-ils tous en avance, où l'école nivelle par le bas ? (en sous main, sont ils tous surdoués)

Maintenant, en fin d'année scolaire, notre enfant a bien pris le rythme et ce n'est plus l'enfer.Tout est entrée en ordre ou presque. Sauf la première semaine de retour de vacances qui est un peu à nouveau l'enfer.

 

Un petit lien intéressant sur le manque d'évaluation scientifique des méthodes d'apprentissage.

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2014/03/27032014Article635315024444467058.aspx

 

La solution des écoles Montessori

bref rappel

Cela fait maintenant un bon bout de temps (en gros 3 ans) que mon épouse me parle des écoles Montessori.

Petit mémo, Maria Montessori (1870-1952) est à l'origine de la méthode qui porte son nom. Elle n'a pas tout inventé et a repris du matériel de Jean Itard et Édouard Séguin. La méthode se base sur les périodes sensibles de l'enfant et sur du matériel pédagogique concret.

Les instituteurs (ou du moins l'éducation nationale) sont un peu plus en recul pour que l'enfant acquiert de lui-même des capacités. http://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9dagogie_Montessori



L'accès aux écoles

Le problème est peut-être l'accès à ces écoles. Elles sont peu nombreuses. Elles ne sont pas forcément mise en valeur par l'éducation nationale. Elles sont chères, compter environ 600EUR/mois et par enfants (frais d'inscription égal à 1 Mois). Alors que fait l' éducation nationale ?

Nous nous sommes renseignés pour l'école de Courbevoie. Cette école à l'avantage de proposer 2 langues, anglais-français. Tout semble en ordre de marche. Le seul frein, peut être le prix, compter (de mémoire) 7000 EUR/ an à quoi il faut ajouter le prix des repas, la garderie, et les mercredis. Comme souvent, cette école ne s'adresse qu'a des parents fortunés appartenant à une certaine élite. Il est dommage que l'état n'offre pas d'aide à ces écoles (enfin pour le moment).

La question a été posé à Mr le Maire de Courbevoie. Dans le principe, il ne serait pas contre, mais il nous dit butter contre l'éducation nationale.

En fait, on en revient toujours quasi à la même chose, personne n'est réellement contre, il s'agit plus d'un problème de budget. L'investissement primitif semble insurmontable.

L'idée de démocratiser une méthode qui semble prometteuse n'ai pas du goût de tout le monde. (bah oui, il faut que l'élite reste l'élite, et le peuple le peuple ...).

L'expérience de l'éducation nationale.

Cependant l'éducation nationale s'y intéresse. Il est mené actuellement une "expérience" dans une école maternelle publique dans une ZEP de Gennevilliers. Attention, il s'agit d'une expérimentation 'd'inspiration Montessori'.

On attend avec impatience les conclusions de l'expérience. En attendant, voici ce que l'on peut entendre.

Cette expérience a permis de s'apercevoir que les enfants apprennent mieux, sont plus calmes, plus autonomes et veulent retourner à l'école dès le début.

Tout de suite on m'a dit, les enfants ont été sélectionnés, ce n'est pas possible. Ce qui n'est pas possible est une remise en cause de l'éducation nationale. Il ne faut jamais rien toucher, et attendre le désastre.

Ma crainte est que même si l'expérience est très positive (elle semble l'être d'après les rumeurs de la rue), elle soit étouffée. Serait-il raisonnable de proposer cette méthode au plus grand nombre, alors que certain ont beaucoup investi d'argent pour créer leur structure ? Et donc détruire de l'emploi ? En France on bute toujours sur le même problème. Il faut privilégier l'intérêt de quelque uns au détriment du plus grand nombre !!! (Ok, je me répète)

http://www.pinterest.com/alexb1000/montessori-%C3%A0-l%C3%A9cole-publique/



L'après monterssori

Après l'école Montessori, retour à l'école traditionnelle

J'ai lu de nombreux témoignages sur divers forums, et globalement cela se passe plutôt bien. Il y a une période de transition d'environ 3 mois.



Des gens célèbres sont sortis de ces écoles.

 

Les résultats sont là, de grandes personnalités sont issue de ces écoles. D'après wikipédia, les fondateurs de Google, Sergey Brin et Larry Page, le fondateur d'Amazon.com Jeff Bezos, le fondateur de Wikipédia Jimbo Wales, le musicienJeff Buckley.



Conclusion

Nous avons là une méthode qui existe depuis très longtemps, qui donne des résultats plus que satisfaisant, alors pourquoi ne l'utilise t on pas? Tout simplement parce qu'au plus au niveau de l'éducation nationale on ne se remet pas en cause. La méthode Freinet est défendu sur quelques exemples, mais rien de bien fondé si l'on en croit ses détracteurs. On ne veut pas faire des élèves des cobayes, alors qu'ils le sont de faits. Faut il faire du lobbying auprès de nos élus? Il est évident que si les écoles Montessori était accessible, nos garçons y seraient quitte à être des « cobayes »



Liens internet

Expérience Gennevilliers

http://lamaternelledesenfants.wordpress.com/?blogsub=confirming#blog_subscription-2

http://lamaternelledesenfants.wordpress.com/2013/09/07/la-deuxieme-annee-dexperimentation-en-images/

http://montessoriencenid.blogspot.fr/2013/09/une-deuxieme-annee-montessori-en-images.html



Faire du Montessori avec son bébé http://www.blogbbmontessori.com/

Témoignage : http://blogs.lexpress.fr/styles/cafe-mode/2013/03/30/montessori-pour-mon-fils/


Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé

Poster un commentaire en tant qu'invité

0

La pub ça rapporte pas grand chose, en plus ça vous laisse d'horribles cookies non comestibles, autrement appelé trackers. Ce cookie est utilisé par DoubleClick (Google Adsense). Vous avez tout le droit de ne pas en vouloir et donc quitter cet excellent blog. Dans le cas contraire, vous l'acceptez et vous poursuivez le surf en toute connaissance de cause (par ailleurs j'utilise piwik).