Publicité

Aujourd'hui 3 septembre 2015, il était bien difficile d'échapper à la photo de cet enfant syrien mort lors de la traversée de la méditerranée et dont le corps s'est échoué sur une plage turque. Cette traversé qui était décidé par ses parents pour lui offrir autre chose qu'un pays en guerre. On nous dit que ce garçon avait 2 ou 3 ans,  qui se prénommait Aylan, et qu'il avait un grand frère de 5 ans et sa maman, eux aussi retrouvés mort sur la plage. Alors fallait il montrer cette photo ?

Edit : Tout d'abord, ne jamais écrire un article sous le coup de l'émotion. Tout a été écrit, le témoignage de la photographe, le témoignage de la soeur du père de l'enfant, l'avis des uns et des autres.

La réponse à la question fallait il montrer cette photo est pour moi évidente et elle est positive. Jusqu'à présent il était facile de se cacher derrière les réfugiés qui essaient de passer le tunnel sous la manche. Il était facile de se dire la Turquie propose des camps. Il était facile de se cacher derrière les islamistes les grands méchants, il était facile d'ignorer le drame humain qui se passe en Syrie.

Là, le drame humain vous l'avez devant les yeux. On a l'impression que cet enfant dort. La vérité c'est qu'il ne se réveillera jamais. Il était à 7 km d'une certaine liberté. Son embarcation a coulé et lui s'est noyé.

D'après la presse, ses parents avait pris la décision d'aller au Canada, où la soeur du père avait tout fait pour les faire venir. Malheureusement, quelques tracasseries leur a valu de prendre des chemins hasardeux. Il ne reste que le père qui souhaite retourner en Syrie pour enterrer sa famille.

Il serait facile d'accuser Bachar El Assad, les islamistes, le passeur ou je ne sais qui encore. Il ne faudra pas non plus oublier notre part de responsabilités en allant faire une guerre éclair à la Libye. Cette guerre dont le but louable était de protéger la population du grand méchant dictateur (d'après un certain BHL, que je tiens en partie responsable de ce désastre humain en conseillant un certain NS). Cette "intervention" n'était autre qu'une guerre pour protéger les intérêts politiques d'une poignée d'acteurs. J'espère qu'ils ont honte. Le résultat de cette intevention est que cela a fini de déstabiliser la zone, facilité les magouilles, les crimes de certains. Au milieu de tout ça, des populations qui vivaient tant bien que mal.

Evidemment, je n'y suis pas. Je n'y suis jamais allé, je ne sais pas et je ne fais que reporter ce que l'on trouve sur internet.

Maintenant, on tue pour une origine, une couleur de peau, des avis politiques différents et on tue aussi des enfants innocents !!! 

Cet enfant de 2 ans n'avait rien connu d'autre que la guerre. Les bombes qui s'abattaient tout autour de lui, l'on surement fait pleurer. On se pose encore la question " est ce qu'il faut agir ?". On ne peut plus ignorer ce conflit.

On trouvera toujours des réponses, des conflits il y en a partout autour du monde bref le blabla habituel. Pourquoi celui-là et pas un autre etc ... Celui là est complexe, il y a beaucoup d'intervenants. Pour nous pauvre européens difficile de s'y retrouver. Devons nous aider tel ou tel groupe. Sommes nous un peu responsable ?  il est à nos portes, nous pouvons agir. Il serait temps de le faire. Comment s'y prendre ? Tout d'abord en montrant ce qu'il se passe sans détour.

Ci-dessous une vidéo montrant un enfant qui sauve sa sœur (personne sensible ne regardez pas). Bien entendu on ne connait pas l'origine de la vidéo, on ne sait pas si le sniper veut vraiment tuer les enfants. Vous donner une idée de ce qu'est la guerre, voilà le but de cette vidéo. On ne joue pas, on ne ressuscite pas, il n'y a pas de bouton restart.

 

Mon post et surtout cette image ne changera probablement pas grand chose à la situation. En revanche, elle changera ma vue sur ce conflit, sur ces réfugiés. Elle relativise mes petites malheurs du matin et ces problèmes d'organisation des transports en ile-de-France. Tout ça à côté de la guerre ce n'est rien. Je suis sûr que n'importe quel Syrien, Irakien etc.. échangerait bien mes problèmes de transport contre leur guerre.
Que pouvons nous faire? Malheureusement, pas grand chose si ce n'est aider financièrement des ONG. En 2004 et 2005 nous avions donné des millions d'euros pour le Tsunami. Faisons de même, ça ne résoudra pas le conflit, ça adoucira surement la vie de ceux qui sont contraints d'habiter dans des camps de réfugiés. Je vous en propose 3, il en existe bien d'autres.

Croix-Rouge internationale : https://www.icrc.org/fre/donations/?o=420018

Médecin Sans Frontière : http://www.msf.fr/pays/syrie

Médecin du Monde : https://dons.medecinsdumonde.org/abov/abovision2.php?P1=MDM&P2=DEF2&PG=FAIRE1DON&typabo=1&PROMO=156196

  

Articles références

http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2015/09/03/la-photo-dun-enfant-mort-sur-une-plage-turque-a-la-une-de-la-presse-europeenne/

https://fr.news.yahoo.com/blogs/ravanello/a-ceux-qui-croient-ne-rien-pouvoir-faire-075717700.html

 http://www.huffingtonpost.fr/2015/09/03/enfant-syrien-noye-temoignage-photographe-turquie-immigration-international_n_8082394.html

 

 


Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé

Poster un commentaire en tant qu'invité

0