Publicité

C'est l'histoire d'un re-tweet foireux qui m'a sûrement valu une petite honte sur le web. Enfin, c'est comme ça que je l'ai ressenti. L’interprétation de la réponse plutôt familière à ma gentille attention a pu être prise en contre sens. Cela m'a valu 2-3 citations et mise en favori. Ça va pas loin et ce n'est pas bien méchant. J'ai donc décidé d'expliquer ce qu'il s'est passé, histoire de bien m'enfoncer un peu plus.

 Tout d'abord un peu d'histoire sur le retweet. Pour faire un retweet rien de plus simple. Depuis l'application ou le site web de Twitter, on utilise le bouton Retweet. Le tweet est retweeté point barre. En revanche, si on n'utilise pas l'application ou le site officiel de Twitter pour réaliser un retweet il faut ajouter RT @nomdelorigine. Paingout appelle cela le retweet manuel, et il en a rien à foutre (des retweet manuels). Pourtant c'est un retweet qui compte.

Ce qu'il s'est passé. J'ai utilisé Hoosuite, qui fait du retweet manuel. Comme le message de Paingout faisait déjà 140 caractères, Hootsuite m’avertit qu'il ne peut pas poster le message. Il est donc impossible d'ajouter le RT @paingout, et donc plus ou moins impossible de jouer. Comme je pense être quelqu'un de gentil (ou trop con, trop bon, c'est selon ), je compte l'avertir qu'on ne peut pas ajouter le RT @Paingout. Évidemment Twitter voyant la mention RT croit que c'est un retweet ... fin de l'histoire. Moralité j'aurais mieux fait de passer par les messages privés. Mais John Paingout ne me follow pas. Peut-être n'ai je pas organisé un concours pour avoir plein de follower ;). Bref, j'aurais peut-être mieux fait d'en avoir rien à foutre.

3 petits mots sur l'origine de Paingout et des concours de Paingout.

Paingout, je ne le connais pas autrement que par ses sites web et son twitter bien fourni. Nous avons un ami commun réel (Suresnes). C'est comme ça que je l'ai découvert lorsque les 2 se sont retrouvés pour un voyage en Islande (avec Korben). Suivre Paingout, m'a permis de suivre Bess. Il s'agissait d'une opération de promotion de l'Islande pour faire venir du monde sur cette magnifique île.

Paingout est un geek fan d'Apple. Il est aussi photographe de dames nues et fétichiste. D'autre le décrirons comme un personnage pervers, sans foi ni loi. Près à dégainer son portable pour photographier des pieds nus sur la plage. Il s'est d'ailleurs attiré les foudres de http://dariamarx.com/2014/01/14/paingout-pornographe/

La genèse des concours sur Twitter.

 Lorsqu'on est un blogueur connu, on a droit à toute une foule d'invitation à divers salon, on reçoit aussi des cadeaux (j'aimerais bien les cadeaux) etc... Le problème des cadeaux, c'est qu'à force, il semble qu'on ne sait plus quoi en faire. C'est dommage de laisser pourrir un smartphone, une montre dans un coin d'appartement; surtout lorsqu'on a pas forcément la place.

Attention ici commence la fiction

De fait, Paingout a eu une idée que l'on pourrait qualifier d'excellente. Pour augmenter son nombre de follower sur Twitter, et accroître sa popularité, il a décidé de se séparer de beaux cadeaux contre un retweet et un follow. Le deal est le suivant, tu retweets et tu le follow ainsi tu participes au concours. Au début du dernier concours, il avait un peu plus de 8400 followers, à l'heure où j'écris ce post il a dépassé les 10000. C'est une très belle performance. Si il organise un autre concours, vu le nombre de follower qu'il a en plus, l'effet va être augmenté.

Offrir un ZenPhone 2 de Asus ne lui coûte pas grand chose. Il déteste Android et est un fan Apple.
Je ne sais pas si c'est le premier à faire cela, mais pourquoi pas.

Fin de la fiction

Si vous voulez découvrir le personnage, finalement, assez complexe, allez sur son site web  -> http://www.pingoo.com/ (cliquer sur new)

On ne le répète jamais assez. Il faut tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler. Sur Internet, il faut faire attention à ce que l'on fait. Il est facile pour certain d’interpréter ce qui était à l'origine une bonne intention en tout autre chose. Il en va dans l'autre sens aussi, interpréter une intention malicieuse en bonne intention. La règle c'est la clarté. Ici, il s'agit d'une maladresse.

retweet 001retweet 002retweet 003retweet 004retweet 005retweet 006

 


Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé

Poster un commentaire en tant qu'invité

0

La pub ça rapporte pas grand chose, en plus ça vous laisse d'horribles cookies non comestibles, autrement appelé trackers. Ce cookie est utilisé par DoubleClick (Google Adsense). Vous avez tout le droit de ne pas en vouloir et donc quitter cet excellent blog. Dans le cas contraire, vous l'acceptez et vous poursuivez le surf en toute connaissance de cause (par ailleurs j'utilise piwik).