Publicité
Manjaro mise à jour

Alors qu'on attend encore les iso d'Ubuntu 16.04 amd 64, le disque dur du boulot casse. C'est un peu bête pour un SSD dernière génération, et c'est la vie. Impossible de restaurer le Windows pour le moment. Le support est un poil surbooké .  J'ai donc opté pour la solution du bourrin barbu. Lancer une Manjaro en Live, partitionner le SSD, comprendre réduire la partition Windows avec Gparted et créer une partition Linux de 40Go. Ensuite, j'installe un Manjaro 15.12 Xfce. Drôle d'idée, mais je dois démarrer le plus vite possible sur ma machine virtuelle Virtualbox.

L'installation se passe sans trop de mal. En revanche la mise à jour est un peu foireuse à cause d'une sombre histoire de clefs. Voici le message de la mort après quelques bidouillages(ci-dessous). Un homme normalement constitué se barre tout de suite. Mais que voulez vous, j'aime ce genre de défie s'il ne dure pas trop. Bref j'ai ouvert un console.

:: Procéder à l’installation ? [O/n] O
(374/374) vérification des clés dans le trousseau                                        [###################################################] 100%
téléchargement des clés requises...
erreur : key "8DB9F8C18DF53602" could not be looked up remotely
erreur : clé requise absente du trousseau
erreur : la validation de la transaction a échoué (erreur non prévue)
Des erreurs se sont produites, aucun paquet n’a été mis à jour.

 

Ou un autre message plus laconique:

Erreur inconnue ...

Après avoir parcouru des forums sans rien comprendre et en exécutant tout un tas de commandes, je suis tombé sur ça :

dirmngr </dev/null
sudo pacman -S manjaro-keyring archlinux-keyring
sudo pacman-mirrors -g -c France,Germany,Netherlands,United_Kingdom && sudo pacman -Syu && yaourt -Syua

La mise à jour a été réalisé et je peux continuer à travailler. En revanche, pas sûr que je reste sous Manjaro après cet épisode.


Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé

Poster un commentaire en tant qu'invité

0

La pub ça rapporte pas grand chose, en plus ça vous laisse d'horribles cookies non comestibles, autrement appelé trackers. Ce cookie est utilisé par DoubleClick (Google Adsense). Vous avez tout le droit de ne pas en vouloir et donc quitter cet excellent blog. Dans le cas contraire, vous l'acceptez et vous poursuivez le surf en toute connaissance de cause (par ailleurs j'utilise piwik).