Publicité

La copie privée a bien évolué depuis sa création. À l'origine, il s'agissait de faire une copie de sauvegarde. Mais depuis, ce terme, est utilisé pour désigner une façon de rémunérer les artistes par l'intermédiaire du taxe sur les objets « mémoire » vierge (CD, Clef USB, Disque dur).

Un tout petit rappel à la loi ici. http://www.cestfacile.org/loi.htm . En résumé, on a droit de faire une copie si elle reste dans le cadre familial et si l'objet copié ne fait pas l'objet de la mention « ce DVD/CD etc est protégé par un système anti-copie »

Vendredi dernier, nous étions chez des amis et comme souvent, nous avions amené les garçons. Pour canaliser l'énergie du Numéro 1, nous lui octroyons le droit de regarder un DVD. Je ne sais pas pourquoi c'est le DVD de Cars qu'il regarde chaque fois. Je n'avais pas pensé à prendre le PC qui lit les DVD (sous Windows). Or, notre hôte avait un PC sous Ubuntu 12,04. Et là, je crains le pire, à la maison, je n'avais jamais réussi à lire un DVD sous cette version d'Ubuntu. Même VLC s'emmêle les pinceaux ... Le PC de notre hôte n'a pas réussi à lancer le DVD. Heureusement pour nous, notre hôte à trouver un PC sous Windows. Ouf, on a sauvé la soirée DVD de mon Numéro 1.

Cela dit, je ne pouvais rester sans réaction. J'ai donc passé ma soirée de samedi à résoudre ce problème.

Je vous en ai déjà parlé dans un autre article, pour Noël 2013 j'ai reçu en cadeau un tablette graphique Wacom. Comme elle est récente, évidemment elle ne fonctionne pas encore sur mon Linux Ubuntu 13.10. Heureusement, la communauté va une nouvelle fois me sauver partiellement la mise. Je dis partiellement car tout ne sera pas fonctionnel, mais au moins la tablette sera bien visible et fonctionnelle. Ubuntu inclus déjà dans les paramètres la gestion des tablettes Wacom ce qui me simplifiera la tâche.

Hier soir, un peu avant la St Sylvestre, pour fêter la fin de l'année qui approche, j'ai planté Ubuntu 13.04. Je dis planter Ubuntu, mais c'est un abus de langage. Je reste bloqué à l'écran d'identification. Globalement impossible d'afficher Unity sans passer par la session Invité.

La manipulation de ce plantage est ultra simple. Alors que je tentais de connecter mon cadeau de Noël. Il s'agit d'une tablette graphique Wacom Intuos 2013. Après le changement du fichier de configuration 50-wacom, je décide de redémarrer le serveur X. Je ne sais pas trop ce qui m'a pris, j'ai ouvert une terminal et tapé la commande "sudo startx". Idée d'autant plus débile que X est déjà démarré.

J'ai l'impression qu'il ne se passe pas un jour sans qu'un blogueur (moi y compris), ne fasse le même constat. Le libre stagne depuis quelques années, voir régresse (il ne faut pas exagérer). Il y a bien de belles initiatives, mais elles sont bien souvent raillées par "LES VRAIS" défenseur du libre. Et bien moi qui ne suis pas un défenseur du libre (même si je commence à sérieusement trouver la cape sympa), je leur dis MERDE. Certes Canonical comme le dit Philippe Scoffoni (ici) n'utilise pas le bon côté de la force (C'est le vilain petit canard). N'empêche que suite au déboire de Mandriva (communauté), c'est bien elle qui m'a gardé à Linux. J'ai bien essayé OpenSuse, Fedora, et même Débian, mais aucune n'arrive au niveau d'Ubuntu niveau confiance et simplicité d'utilisation.