Randonnée en ane
 

Jour - 2

 
 
rando ane lacan carte jour 2
 
La nuit a été courte pour certain. Il a fait relativement froid. Une douche est disponible sur la base. Nous en profitons pour se laver et se réchauffer. Mais avant tout, il faut récupérer les affaires que j'ai enfermées, en bon parisien, dans le Berlingo. Problème, impossible d'ouvrir le Berlingo avec les clefs. Gros moment de solitude, tout le monde commence à avoir faim. Finalement, je l'ouvre je ne sais plus trop comment.Ouf, nous pouvons petit déjeuner. Ensuite, nous allons visiter la ferme des lapins. Ce matin, c'est levage de la laine. Les lapins ne sont pas tondus, mais peignés au moment du changement de toisons (3 fois par ans). A la grande époque, il y en avait 400. La concurrence chinoise ayant décimée l'activité en France, il ne restait que quelques lapins. Le fermier est intarissables sur ses lapins. Ensuite, nous visitons la boutique. On repartira avec 2 bonnets très très doux, des mitaines très chaudes et du pâté de volaille. D'ailleurs petit message en passant, si vous avez des tricoteuses automatiques ils sont preneurs (même si elles ne fonctionnent plus pour récupérer les pièces de rechanges).
Cette deuxième étape est annoncée comme étant la plus longue. Le début dans les bois et à côté d'un ruisseau est très bucolique. Nous rencontrerons quelques randonneurs. Les paysages seront très changeants. Nous passerons de la vallées boisés, au plateau ensoleillé. Cela dit, nous serons obligés de changer plusieurs fois de vêtements. Le soleil et le vent jouant les régulateurs de températures, nous obligeant à soit ajouter ou retirer quelques couches.
Tout comme les enfants, je m'attache énormément à Nikita. Un âne, c'est tout le contraire de ce qu'on pense. C'est loin d'être bête. J'ai même l'impression qu'elle est très intelligente. Elle sait se faire comprendre, elle sait parfaitement quand elle doit filer droit, et elle est très curieuse. Ainsi, numéro 1 avait décidé d'expérimenter la taille de cailloux. Lors d'une pause, l’ânesse est venu voir ce qu'il se passait (cf photo). Nous ne l'attachions presque plus pour les pauses et repas. Nous nous étions vite aperçu qu'elle n'avait pas envie de partir. En fait, elle devient limite envahissante. Elle faisait toujours très attention à numéro 2 qui n'a pas compris les consignes de ne pas passer derrière elle trop prêt.  
Je suis agréablement surpris par numéro 1, il ne se plaint pas de ne pas pouvoir monter sur Nikita en même temps que son frère lors des montées. Lorsqu'il y avait une côte, et que les 2 étaient sur l'âne, cette dernière s'arrêtait jusqu'à ce que nous retirions un enfant de sur son dos. Numéro 2 a fait quelques siestes sur notre dos. Cela permettait à numéro 1 d'être sur l'âne. Pour les parents, ce n'est pas forcément de tout repos. Bien entendu, Nikita n'a pas arrêté son régime, herbes, feuilles d'arbre, tout y passe. Nikita s'invite même pendant les goûters. 
L'étape du soir est au village de Ségur, à côté du stade municipal et de la halte camping-car. Nikita aura droit de dormir dans un enclos électrifié monté pour l'occasion.
Nous pensions dîner au restaurant, au pire acheter un pizza. C'était sans compter qu'en province, perdu dans un village au milieu de l'Aveyron, les restaurants sont fermés le lundi. Heureusement, la microrette (superette) était ouverte et nous avons pu acheter de quoi faire un repas du soir vite fait.
Lorsque nous sommes partis du stade pour aller à la superette, Nikita a poussé un énorme braiment, de quoi réveiller tout un village. Peut-être avait elle eu peur qu'on l'abandonne. Elle nous fera le coup la nuit, histoire de bien réveiller tout le quartier ...
Pour la soirée ça sera vite vu, on mange, on va au lit.
J'avoue que cette nuit, n'était pas la nuit rêvée. J'aurais sûrement préférer me retrouver dans un lieu à l'écart de tout et pas à côté d'un stade.
 
Photos du Jour 2

ane 001 ane 002 ane 003 ane 004 ane 005 ane 006 ane 007 ane 008 ane 009 ane 010 ane 011 ane 012

 

Publicité

La pub ça rapporte pas grand chose, en plus ça vous laisse d'horribles cookies non comestibles, autrement appelé trackers. Ce cookie est utilisé par DoubleClick (Google Adsense). Vous avez tout le droit de ne pas en vouloir et donc quitter cet excellent blog. Dans le cas contraire, vous l'acceptez et vous poursuivez le surf en toute connaissance de cause (par ailleurs j'utilise piwik).