Publicité

En même temps que le pèse bagages, on m'a envoyé un chargeur pour test, alors je l'ai testé. Il s'agit d'un chargeur secteur mural avec 2 ports USB délivrant jusqu'à 2,4A par port. Autant dire que sur le papier, on peut charger un smartphone très rapidement. Ça tombe bien, à la maison, on a actuellement 3 smartphones et une tablette à charger tous les 2 jours. C'est un peu la bataille des prises électriques. Avec un double chargeur en 1, cela simplifie la manœuvre.

Lorsqu'on m'a proposé de tester le pèse bagages portatif de Dr.Meter®, j'ai sauté sur l'occasion. Pas forcément pour peser des bagages, mais pour une autre fonction qui peut éviter bien des tourments à la ménagère. Avant de vous dévoiler la vraie raison parlons un peu de l'objet en lui-même.

A l'occasion du déménagement de la famille de Courbevoie vers Ville d'Avray, nous avons testé le diable plaint TS850 de Wolfcraft. Ce diable est supposé porter 100 kg en ligne droite et 50 kg si on doit passer des escaliers. Le premier test aura été de traverser toute la Défense (Paris) d'Ouest en Est avec 2 gamins dessus. Poids des 2 gamins 32 kg, tout c'est bien passé aucun enfant n'a été perdu ou torturé. C'est qu'après que j'ai lu que ce diable n'était pas adapté pour le transport de personnes (me demande comment vont faire les tueurs en série).

Lorsque vous avez des enfants, vous savez qu'éteindre la voiture radiocommandée n'est pas un automatisme. Surtout lorsque cette dernière est oubliée coincée sous le canapé du salon. Il y a bien la solution des piles rechargeables, mais il parait que ce n'est pas conseillé pour ce genre de jouets (va savoir pourquoi, peut-être parce qu'on veut te vendre des piles). Alors, on utilise bien souvent des piles alcalines (on trouve difficilement des piles salines), mais peut-on les recharger ?

Pour faire des frites, j'utilisais la cocotte minute dans laquelle je mettais de la margarine, le thermomètre et les frites fraîchement coupées. Le rendu n'était pas formidable, mais tout de même mangeable. Le plus gros problème de mes frites était qu'elles étaient molles si on ne les mangeait pas tout de suite et gorgées de matières grasses. Le plus dur étant de maintenir à température l'huile.

L'année dernière (2014), Google annonçait qu'il référencerait mieux les sites utilisant les protocoles sécurisés (https). Un an plus tard, rien de bien probant d'après mes lectures. Cependant, j'avais toujours en tête de passer le site en SSL. Pas tellement pour le référencement, mais plus pour donner le choix (certain pense qu'on est plus protégé en SSL, si si). Cependant, il y avait un obstacle de taille, le coût du certificat SSL (par exemple). Chez Verisign, pour un wildcard, il faut compter plus de 2500$/an (domaine et sous domaine). Pour un blog qui génère grosso-modo 71 chocolatines du trimestre ça fait un peu très cher. J'ai donc demandé à mon fournisseur (o2switch) via Twitter, s'il connaissait un organisme qui faisait les certificats pas cher.

Publicité - Ce contenu peut vous intéresser - Test