Publicité

Un jour, j'ai été surpris par une amie journaliste. Elle faisait une réflexion au sujet d'un article (ou d'un bonhomme qui voulait écrire des articles) qui ne possédait aucun code des articles de journal. Et oui pour ceux qui croient qu'on s'improvise journaliste juste parce qu'on écrit sur un blog, c'est bien se tromper. Car oui, il existe un style journalistique, c'est ce qui rend un article agréable ou non à lire. (c'est pour ça que l'on passe par une école de journalisme, et pas uniquement, pour avoir une carte, des entrées, un peu partout et une méga réduction d'impôts). Exemple, ce blog ne respecte aucun code. Le Garofi lui les respecte tous. Cela à pour effet d'induire le lecteur novice en erreur et d'entretenir une légère confusion quant à la réalité des faits narrés.

 

Pour ceux qui croient que je vais m’énerver contre les constructeurs automobiles parce qu’ils font de plus en plus de chômeurs, je suis désolé vous pouvez passer votre chemin (quoique j’aurais bien quelques idées sur le sujet). Non en fait, il s’agit d’un coup de gueule qui peut coûter jusqu’à 68 €. A quoi bon avoir des ampoules de rechanges dans la voiture, si on ne peut pas les changer soit même ? Vous l’avez compris, le sujet de ce post est le changement des ampoules des phares avant d’un véhicule.

Vous le savez ou vous ne le savez pas, la plupart des téléviseurs peuvent être mis à jour. On parle de firmware. Dernièrement j’ai eu à mettre à jour un téléviseur Toshiba 32LV675D. Ma première tentative s’était soldée par un échec cuisant. J’avais laissé tomber l’affaire, mais aujourd’hui, je ne sais pas pourquoi j’ai re tenté et réussi la mise à jour. Il s’agit probablement de la première et dernière pour ce téléviseur, car elle date tout de même de 2011. Pour faire la mise à jour 2 solutions, soit une recherche de firmware par la TV elle-même, malheureusement sans résultat jusqu’à présent, soit par clé USB. J’ai donc choisi la deuxième solution.


Parfois en développement, nous avons besoin de tester les fonctions SSL. J’ai donc eu besoin de configurer un serveur Nginx en SSL. J’ai donc créé un certificat auto-signé. S’agissant d’un serveur de développement, je n’ai pas besoin de plus. Pour des serveurs de production, il faudra passer par un organisme certifié. Malheureusement suivant la configuration de votre serveur (international, sous-domaine etc …) cela peut revenir vite cher. Voici un micro tuto:

Google vient d’annoncer récemment que PHP était disponible dans Google App Engine. Chouette on va pouvoir commencer à s’amuser. Le python et le java ce n’était franchement pas mon truc.

Tout d’abord qu’est ce Google App Engine, un hébergeur, une machine virtuelle chez google ? D’après la définition de Google, il s’agit d’un espace sur les machines de google pour faire tourner une web application. Après le python, le java etc … vient donc d’être ajouté le php. Je vais essayer de faire un tout petit guide de démarrage rapide (tutorial) en français. Histoire de voir l’utilisation de cette possibilité qu’offre google.

J’ai donc réalisé ce tuto guide sous Ubuntu 13.04 (sous windows c’est légèrement différent mais rien de bien sorcier).

Cet article n’est la que pour vous mettre le pied à l’étrier, pour des applications plus complexes rien ne vaut les exemples fournis par google.

Publicité - Ce contenu peut vous intéresser - Test