Trottinette

La trottinette, la trottinette, la trottinette, mon expérience dans Paris

Je me réveille à Londres, mais c'est bien de Paris donc on va parler. Dans mon fil Twitter un ième article sur la trottinette. Ouf celui-ci est un peu plus conciliant et moins sensationnel.On y parle évidemment des accidents, mais en ajoutant une nuance, 30 % des accidents ont lieu lors de la première utilisation.

Les trottinettes, on pourrait écrire des kilomètres d'article, mais pour le moment on ne lit que accident-ci, accident-ça. L'aspect pratique, écologique, moderne (oui oui moderne) de la chose est un peu oublié, passé à la trappe. L'aspect pratique c'est bien le porte à porte. Tu vas de chez toi à ton bureau, la trottinette pouvant aller sous le bureau. Je ne parle pas des trottinettes en free floating, mais bien de la propriétaire, celle qui évite de prendre sa voiture pour faire un parcourt de moins de 2-3 kilomètres en ville.

J'ai vu dans Paris l'offre des trottinettes grandir. J'ai également vu très vite que la population n'était pas prête. Moi aussi j'ai râlé contre ces amoncellement de parcs sauvages de trottinette. J'ai également vu les abrutis aller à fond sur les larges trottoirs entre la place de Opéra et de la madeleine. Un m'a particulièrement marqué, il roulait très vite, sans casque, à pardon, si un casque audio sur les oreilles, gueulait et klaxonnait pour faire pousser les piétons. Hey gars, tu es sur un trottoir, ce n'est pas un trottinettoir!!

On en revient toujours à l'absence de règles clairement établies. Non en fait en revient toujours au manque d'éducation et de bon sens. On en revient toujours à 'il n'y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre'. En fait la règle est simple, elles sont pour le moment complètement interdites sur la voie publique et les trottoirs. La trottinette jouit d'une tolérance. Vous avez là un engin qui roule à plus de 20 km/h sans aucun effort. Mais bon sang 20 km/h c'est bien plus rapide que n'importe quel utilisateur normal d'un Vélib dans Paris. Il n'y a pas à tortiller du cul pendant 30 ans pour se poser la question de que faire des trottinettes sur la voie publique !! Elles doivent aller sur la route et les pistes cyclables. A Paris, c'est sûr, la piste cyclable est plus confortable que la route pavée.

Je pense que si on interdit la trottinette sur voie publique interdisons les vélos électriques, les coursiers à vélo, les scooters à 3 roues et tout les engins qui roulent à plus de 20 km/h ... Paris est devenu la jungle, il n'y a aucune répression. Ils suffit de se mettre à un carrefour encombré pour voir, des scooters prendrent les trottoirs, des vélos, trottinettes  ne plus respecter les signalisations. Et puis tu peux gueuler sur un scooter, (enfin le mauvais) il ne t'entend pas parce que bien souvent il a des écouteurs à la place du cerveau.

Mon expérience personnelle est assez jeune tout au plus 4 moins, comparé à d'autres qui utilisent les trottinettes depuis des lustres de 2-3 ans. Mon utilisation est quotidienne en jours ouvrés et plus exceptionnels lors des week-ends et vacances (à Ville-d'Avray on est à côté de tout donc pas besoin).

Lorsque j'ai reçu la Kugoo S1 (joli placement de produit). Je suis partie me faire la main autour du City (le petit stade de Ville-d'Avray). Je pense que c'est une bonne idée. Ensuite, on a fait quelques tours dans la résidence avec les enfants. Mes enfants n'ont pas le droit de prendre la trottinette seuls. Le guidon est trop haut, le freinage parfois capricieux et je trouve qu'ils n'ont pas une anticipation du danger suffisamment développé.
J'ai pris le parti de rouler uniquement sur les routes (quitte à me faire des amis voitures, camion de livraisons peu tolérant). Sur la tête un casque. Dans 40 % des accidents, c'est la tête qui prend. Lorsqu'il pleut, mieux vaut avoir lunette ou visière et une tenue adaptée (je suis arrivé trempé à une présentation à la presse).
Le freinage est souvent le point faible de ces engins (du moins pour la mienne). Vous serez toujours en anticipation et le freinage d'urgence. Il vous faudra être vigilant à l'approche des passage piétons (je rappelle 6 points sur le permis). Les piétons ne sont pas encore habitués à la vitesse de ces engins et n'hésite pas à s'engager même lorsque vous êtes à moins 5 mètres. Pour freiner sur cette distance, c'est compliqué surtout lorsque vous êtes lancés. Bref, les piétons sont prioritaires et c'est bien à nous de faire attention.
Ma trottinette peut rouler à 30 km/h, je la limite à 25 (c'est bien suffisant, 20 me parait un peu lent). En moyenne, on roule plutôt à 15, avec des pointes à 27 (compteur de la trottinette). Le confort est tout à fait relatif et dépendra de votre trottinette. Il y a d'énormes progrès réalisés grâce aux pneumatiques.

Mon expérience dans Paris et en général

Dans Paris mes parcours dépassent rarement les 3 km. Je pense que la personne faisant plus de 5 km dans Paris d'une seule traite sur les pavés parisiens est un champion. J'ai fait des parcours de 6 km dans Paris sous la pluie et par beau temps et je me suis rendu compte d'une chose. J'étais presque la seule trottinette sur la route au milieu de Vélos (coursier hyper rapide, Vélib et particulier).
Du côté du parc des tuileries, les trottinettes arrivent de la piste cyclable longeant la Seine. Là on voit plus de touristes à 1 ou 2 sur l'a trottinette de locaton. Les utilisateurs réguliers ont quasiment tous des casques et s'arrêtent aux feux (ça permet aussi de reposer les pieds). Lorsqu'il pleut, ça devient franchement risqué avec la Kugo S1 à cause de sa roue arrière un peu fine (les nouvelle génération on une roue plus large à l'arrière) . Elle glisse facilement sur les passages piétons et autres bandes blanches.
Lorsque la route est bonne un parcourt de plus de 5 km est envisageable. Attention aux automobilistes, lorsque je bloque les automobilistes, je n'hésite pas à m'arrêter pour les laisser passer. Ainsi, tout le monde est content.

Je ne dis pas que je suis un modèle. Il m'arrive de ne pas pouvoir m'arrêter aux passages piétons. Je me suis fait quelques frayeurs pour des personnes qui descendent de voiture sans regarder. Les personnes qui ne mettent pas leur clignotant. D'ailleurs à ce sujet, lâcher le guidon en trottinette est assez risqué, vous risquez la gamelle pour regarder l'heure ou indiquer votre direction. Idem, pour le klaxon, il faut qu'il soit à portée de doigt et pas dans un endroit obscur de la trottinette. Pour les changements de direction, j'envisage d'investir dans un gadget de geek à cet effet.

Cette semaine, un utilisateur de trottinette est décédé, il n'a pas respecté la signalisation ... On en revient toujours à la même chose, non respect le code de la route et l'espace commun.

Puisque je suis à Londres, j'ai observé autour de Westminister un grand nombre de coursiers à vélo. Ils sont devant les bus. Il y a bien des trottinettes en free floating, mais je crois que le vélo est roi.

Article de référence sur le Parisien : Trottinettes électriques : «Apprendre les bonnes manières»

Dans Google ou autre vous entrez "Trottinette Le Parisien" on ne vous sort quasiment que les accidents. Bizarrement les accidents scooter piétons, vélos pétions ont un peu disparu de la circulation. En revanche, le scooter percuté par une voiture, un camion etc sont bien là.

La photo des trottinettes est de Brett Sayles @ pexels