Bureau

Corona, le jour d'après, la cuite

On se marre, on se marre, bon là on se marre moins ça se rapproche sévèrement et finalement, c'est beaucoup moins rigolo.

Les nouvelles se voulaient rassurantes, les enfants étaient moins touchés. Pour les sujets de 30-40 ans ça passe plus ou moins. Puis d'un coup sans prévenir, on t'annonce que finalement la moyenne des morts se situe autour de 48 ans, alors qu'on était à plus de 65. Bref les Chinois nous auraient-ils menti ? En Italie, plus de 3000 3405 morts à l'heure où j'écris ces lignes.

En France au même moment, on se marre dans les parcs de la capitale, aux bureaux de vote, etc. Demain, mardi nouvelles annonces, autant te dire qu'on va payer le confinement total. Samedi  après le passage de samedi en alerte 3 !! Les commerces, restaurants, etc. sont fermes. Tout ce qui n'est pas vital est fermé de gré ou de force.

Lundi, j'arrive au boulot pour venir chercher mon PC. Ma chef court dans le couloir (elle s'est déchirée son pantalon). Elle me dit, tu peux repartir, il y a 2 cas suspects dans le service. On ferme le service. OK, mais je n’ai pas mon PC pour le travail à distance. Donc matinée partager entre je fais mon taff, et voir si le PC est prêt. Dans le service qui s'occupe du matériel, une seule personne qui te gueule n'entre pas dans le service. Les autres sont soit cas suspect, soit travail à distance. Bref le malheureux se prend toute la charge de travail. Il doit équiper tout le siège en un temps record. Bref, je lui demande de me filer n'importe quelle machine avec les droits d'admin. Vers 12h, je suis servi, je me barre. Un grand Merci au forçat 

Lundi soir allocution du président. En clair, vous êtes des bouffons à vous être rendu en masse au marché et ne pas avoir respecté les consignes. Maintenant pour sortir, il faudra une attestation papier. Bon c'est là que ça devient rigolo, tu coches des cases. Tu peux aller faire du sport, mais de façon individuelle (je laisse le formulaire en pièce jointe !!)

Mardi : Les enfants ont classe avec leur Maman. Le souci ce n'est pas les garçons. Leur "classe" occupe une bonne partie de la journée. La petite en revanche, elle s'occupe comme elle peut. Pour le moment, ça va. De mon côté, je suis isolé avec le PC du boulot. Je finis de régler les problèmes de connexion et de source que je n'ai pas prises. Pour la communication ça sera lince et Teams (on a abandonné slack). Webex ne fonctionne pas correctement, les réunions ça sera également Teams de Microsoft, ça passe plutôt bien. Sans les transports, je gagne une bonne heure de travail.

Mercredi 18 mars, troisième jour. Les enfants n'ont pas de cours. C'est la guerre ici d'autant plus que je squatte la chambre du grand.

Mercredi : l'amende de défaut de papier passe à 135€, ce n'est pas grave. Visiblement dans la résidence, les personnes se rassemblent, les ados se rassemblent. Le confinement, rien à faire, on ne sera pas atteint. On commence à voir apparaître les râleurs. Il faut dire que beaucoup de courageux Parisiens sont allés envahir la province. À Noirmoutier, une conciergerie dit avoir ouvert 100 logements. Quand tu sais que le premier hôpital est à 40 km, mieux vaut espérer qu'il n'y eût pas d'urgence. Hier j'ai vu une vidéo où un infirmier expliquait que le patient arrivait plutôt en forme et en deux heures son cas était réglé. Pas soigné même à 15 litres d'O2 (les secouristes seront ce que cela veut dire) sous respirateur. Pour être clair dans cet hôpital 35 mort en deux jours. Si j'avais eu une résidence secondaire, je serais probablement allé me mettre au vert.

Jeudi: Je me lève de plus en plus tard, mais toujours à l'heure pour le boulot. J'entends mon épouse parler fort de plus en plus fort. Pas facile de faire école aux deux grands, et s'occuper de la petite de 2 ans qui réclame qu'on s'occupe d'elle aussi. Petite sortie dans l'après-midi, la résidence est grande, il y a moyen d'éviter les quelques autres personnes. On m'a annoncer qu'après la semaine prochaine, je serais sûrement en chômage partiel.

Vendredi: Je suis en RTT. Les garçons ont classe avec leur maman. J'essaie de m'occuper de la petite dernière. Les grands ont réalisé un petit timelapse. Plus de 480 photos ont été nécessaire pour réaliser la vidéo ci-dessous. Petit lien pour la réalisation d'un Stop-Motion.
En attendant, les fraises, les poireaux, les poivrons poussent bien. Nous avons planté des pommes de terre sur le balcon. On a le temps de voir pousser les plantes. Aujourd'hui encore, nous avons participé à 20h à l'opération applaudir les hôpitaux (je suis assez partagé sur cette opération, car cela fait des années qu'ils les méritent ces applaudissements).

Les conditions ont encore été durcies. Il est désormais interdit d'aller en forêt en grande couronne parisienne. Résultat, personne n'est sortie de l'appartement si ce n'est sur le balcon.

Ce soir c'était raclette, faut pas se laisser abattre et gagner des kilos :D.

Samedi: J'avais un meuble à monter avec le Loustic. De quoi occuper la matinée, mais c'est tout. Ce matin, je suis sorti vite fait pour un mini tour dans la résidence. La Miss n'avait pas assez du tour à la cave. Après, elle ne voulait plus rentrer, c'est difficile. La météo aidant, il y a moins de monde dehors. Cela dit, les voisins étaient au bac à sable ce matin.

Bref pour le moment tout va bien... à suivre