Publicité

Quand une bonne intention, avec récolte de fond sent mauvais l'arnaque. Cela s'est passé une nouvelle fois sur le site de pétitions Avaaz.org. C'est la deuxième fois que Kokopelli dénonce une opération d Avaaz. Une nouvelle fois, il s'agit d'une pétition contre Monsanto. Cette dernière est intitulée 'La meilleure manière d'arrêter Monsanto'. Monsanto est souvent la cible de pétition et souvent à juste titre. Monsanto a reproduit un modèle commercial bien connu de l'industrie type Apple, la dépendance à un éco-système. Monsanto a la main mise sur le marché des semences. Elle a développé un système très pervers de graines.

Les graines Monsanto sont, pour la plupart, génétiquement modifiées. La récolte obtenue produit des graines comestibles mais stériles. L'avantage de ces graines, elles résistent à tout un tas de choses dont l'herbicide Roundup, qui est également produit par Monsanto. Soit disant, c'est graine produise plus, à long terme ce n'est plus le cas. L'autre particularité de ces semences est que si elles ne sont pas utilisées dans la saison, elles ne poussent pas la saison suivante. Résultat, les agriculteurs sont captifs de Monsanto. Ils ne peuvent pas replanter les graines récoltées, et ne peuvent pas planter l'éventuel stock de semences gardé d'une année à l'autre (et la rumeur dit qu'ils n'ont pas le droit de vendre les graines achetées).  

 

La pétition Avaaz

L'idée de cette pétition est de créer une sorte d'EBay de la graine (surement pas celle de Monsanto). Histoire justement de court-circuiter Monsanto. Mais voilà, dans le mail envoyé aux abonnés d'Avaaz, il est fait référence à une vingtaine de sociétés partenaire et une personne activiste de la libération des graines. Contacté par Kokopelli, l'activiste Vandana Shiva, dit ne pas être engagé dans cette opération. Chez Avaaz sur les 20 sociétés prétendues partenaires de l'opération, une seule est nommée "Center for Food Safety" . D'après Kokopelli, elle a du mal à justifier l'opération.

Sur le site de la Center for Food Safety on trouve un communiqué traduit en 3 langues pour expliquer que le nom du Dr Shiva a été envoyé à Avaaz par erreur. la Center for Food Safety endosse l'entière responsabilité de la mauvaise communication, dédouanant ainsi Avaaz.

Kokopelli ne croit pas en cette histoire, ne voit pas le fond de cette récolte et pense que le site Avaaz est une imposture visant a récolter des sous des internautes trop crédules.

Finalement, on ne sait pas à quel saint se vouer. Est-ce une vraie opération visant créer un vrai marché parallèle de la graine. Est-ce un coup de pub pour Kokopelli que beaucoup ne connaissaient pas avant. Toujours est-il que tout ça est bien contre productif et décrédibilise les opérations menées depuis longtemps par des associations pour que les agricultrices sortes du cercle Monsanto.

 Cela dit, je trouve que Kokopelli se fait un coup de pub sur le dos d'Avaaz.org

 Les liens qui le font : 

Liens vers le mail envoyé aux internautes Avaaz : ici

Le relais de Kokopelli https://plus.google.com/u/0/+SteveRAFFNER/posts/gjumNdV7zdH

Communiqué Center for Food Safety : http://www.centerforfoodsafety.org/issues/303/seeds/notification-regarding-fundraising-appeal

Kokopelli : http://kokopelli-semences.fr/

 

Petition Avaaz 001Petition Avaaz 002 


Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


Commentaires (1)

Poster un commentaire en tant qu'invité

0