Publicité
Bêtise des députés

Lorsque les députés ont besoin d'une certaine visibilité, ils attaquent souvent internet. Internet, c'est le mal de toutes choses. Chaque initiative qui marche bien est un jour ou l'autre la cible des députés et élus de tout poil. Cette fois, d'après le site presse-citron (et maintenant la plupart des médias) la cible non citée serait leboncoin.fr. Le député Jacques Cresta (dont je ne connaissais pas le nom avant) suit un raisonnement simple. Le raisonnement concerne principalement les biens immobiliers. Lorsque les particuliers vendent leur bien immobilier par l'intermédiaire d'un site web gratuit, il ne passe pas par une agence immobilière. S'il ne passe pas par une agence immobilière le particulier génère un manque à gagner en TVA. S'il était passé par une agence, l'agence aurait déclaré les revenus et donc s'acquitter de la TVA. Direct, on nous balance un chiffre de 312 millions d'euros dont on peut se poser la question comment a-t-il été calculé.

Mr Cresta n'est pas le premier à s'attaquer à internet et les services qui marchent. Ce n'est sûrement pas le dernier. Je me demande bien qui leur donne ce genre d'idées.


Mr le Député, tout d'abord, avant internet, il y avait les canards gratuits qui envahissaient nos boites aux lettres et qui permettaient à peu près la même chose. Ensuite, lorsqu'on voit combien coûte une agence par rapport à ce qu'elle apporte, on comprend aisément que le particulier ai franchement envie de se passer de cette étape. Sans compter qu'après, l'acquéreur va devoir payer les frais exorbitants du notaire. Le tout cumulé ça commence vraiment à faire beaucoup. D'autre part, les agences peuvent proposer les biens sur le site et je pense que quelques affaires doivent se conclurent.



La réalité et par expérience, lorsqu'une agence passe par le bon coin, c'est que le bien proposé est invendable en l'état. Souvent le prix demandé est sur-évalué, l'état du bien n'est pas possible etc... Lorsqu'un particulier passe par le bon coin, il a l'assurance de ne pas se faire trop voler par des agences très gourmande. Il y arrive parfois déçu des agences. Lorsque le particulier passe par le bon coin, c'est qu'il se sait dans les prix et que son bien est impeccable donc facile à vendre. L'apport de l'agence n'est donc pas suffisant pour justifier les 2 à 7% du prix de vente demandé au vendeur.



Que va faire l'agence ? Elle va consulter son carnet d'acheteurs potentiels, si elle ne trouve pas preneur, le mettre sur sa devanture et son site internet, si elle ne trouve pas preneur, c'est que le bien à déjà un souci par rapport à son estimation. Si le vendeur ne veut pas faire de concessions, elle va passer par les sites type seloger.com etc ... et enfin leboncoin. Sur le bon coin, on trouve aussi des indépendants et on en trouve beaucoup bien plus que des particuliers.


Que propose le député ? Pour le moment, on n'en sait trop rien ? Interdire les annonces immobilières de particulier sur les sites de petites annonces types le bon coin histoire de récupérer racketter un max d'électeurs ?


Il me semble que les députés sont élus par le peuple pour défendre les intérêts de ses électeurs et administrés. Or ce que vous proposez va à l'encontre de ce pour quoi vous avez été élu. Certes produire de la TVA est une bonne idée, mais elle ne résout en rien de malaise actuel. Elle ne fait qu'ajouter du malaise.


Ce qui me fait soucis dans ce genre de propositions est qu'a aucun moment, on ne se pose les vraies questions. Qu'est-ce qui ne tourne pas rond en France. Il faudrait clairement une remise en cause de notre système. Il faudrait également arrêter d'être les larbins des financiers. Il faudrait que notre président est une ligne claire de sa politique pour rassurer tout le monde.



Le discours actuel de nos politiques est simple, la France est endettée bien plus qu'elle ne peut rembourser (mais ça, il ne faut surtout pas le dire). Il faut trouver de nouvelles sources de revenus pour rembourser l'intérêt de la dette. Vous remarquez que l'on ne parle pas du fond, juste des intérêts. Lorsque je remboursais mon prêt, je remboursais au début, principalement des intérêts et très peu du fond. Pour vous donner une idée sur 560 €, 100 étaient dédiés au fond le reste aux intérêts. Au final, le coup du crédit est presque aussi élevé que le prêt consenti ...



Enfin, il serait peut-être temps que nos amis élus, qui sont pour certain de grand séducteur d'électeurs et puis c'est tout, arrête de palier leur incompétence en copinant avec les financiers qui leur soufflent différentes idées pour l'intérêt de leurs entreprises. Ni vus ni connus, les financiers sont à l'abri dans leur tour d'ivoire. Mais le peuple commence à voir ce qu'il se passe. De fait, et là, il ne faut pas se tromper de cible, les financiers par l'intermédiaire d'élus veulent tout simplement interdire internet.



Bref Mr les élus dites la vérité, remettez-vous en cause, ça devient urgent. Ne vous étonnez pas si un jour vos biens se fassent détruire, vos vies de luxure (pour certains) menacés, idem pour les financiers qu'on finira par démasquer. Cela portera le joli nom de révolution. Enfin arrêtez d'accabler internet de tous les maux de la planète.

 


Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé

Poster un commentaire en tant qu'invité

0

La pub ça rapporte pas grand chose, en plus ça vous laisse d'horribles cookies non comestibles, autrement appelé trackers. Ce cookie est utilisé par DoubleClick (Google Adsense). Vous avez tout le droit de ne pas en vouloir et donc quitter cet excellent blog. Dans le cas contraire, vous l'acceptez et vous poursuivez le surf en toute connaissance de cause (par ailleurs j'utilise piwik).