Publicité

Cette semaine, vous n'avez pas pu échapper à cet article promotionnel qui ne dit pas son nom dans à peu près tout ce qui se fait de journaux en France. Il faut dire qu'il découle d'une dépêche AFP. Lepoint, Sud-Ouest, 20minutes etc tous nous font un joli titre à base de trous. La vérité du Bagel, je vais vous la dire. J'ai testé cette chose il y a quelques mois; des collègues m'avaient dit que c'etait pas mal. 

 Je suis donc allé dans une enseigne de la chaîne Bagel Corner (pub gratuite, merci de rien). Comme tout le monde, j'ai fait la queue. La promesse d'un excellent et original sandwich m'avait quelque peu donné envie. Et puis, la queue, on connaît dans le quartier avec le Burger-King. Le principe est simple. Vous choisissez votre bagel, en gros, ce qu'il y a dessus comme graines (sésame, pavot, tournesol, etc ...). Ensuite, on vous tartine quelques choses dedans, puis vous choisissez 2 - 3 ingrédients. Voilà votre bagel est prêt, vous n'avez rien compris, mais vous êtes content de vous en être sorti. Vu que la petite échoppe est toujours bondée, qu'il y a une queue monstre dehors, on vous presse un peu. Bref, vous repartez avec votre sac siglé de l'enseigne, histoire de faire de la pub gratuite dans la rue. 
Arrivé au boulot, première surprise, le bagel a été fendu en deux. Il faut dire que manger un sandwich avec un trou au milieu n'a rien d'évident. Je ne sais pas si tous les bagels sont pareils, mais les 2 que j'ai mangés à quelques semaines d'intervalle étaient durs; pour le moelleux, tu repasseras. La garniture n'avait rien d'exceptionnelle. Bref, je n'ai pas du tout été conquis. J'avais l'impression de retrouver un sandwich Subways mais rond et avec un trou au milieu. 

Pour moi, cette nouvelle AFP n'est ni plus ni moins qu'une opération de communications. Cela me rappelle également l'époque de prolifération des Kebab. Dans le milieu des années 2000, les restaurants vendant des kebab, fleurissaient dans tous les coins de rue. Il en fleurissait tellement, qu'à Puteaux, la rue Jean Jaures aurait pu être rebaptisée rue du Kebab. 2 ans plus tard, il n'en restait plus qu'un seul. Pour moi, cette histoire de bagel, c'est la même chose. Seuls les meilleurs resteront, les autres auront disparu non s'en avoir enrichi les premiers qui ont eu l'idée.

 

Je préfère le Sandwich Chaud Roy


Il y a très peu de temps, j'ai découvert les sandwichs Chauds Roy. C'était à l’occasion d'un déplacement à la Défense. J'étais pressé, et je devais me trouver à manger vite fait. A la sortie du Castorama, il y a une toute petite échoppe qui propose des sandwichs. Déjà, il n'y a pas trop de la queue (à Paris comprendre seulement 5 personnes), l'enseigne doit appartenir à une chaîne, mais je ne l'a connais pas. Cette franchise (si c'est une franchise) est présente au 4 temps à la Défense depuis au moins août 2010 (bonjour le temps d’atterrissage). La file d'attente avance très vite, et je n'ai pas le temps de lire ce qu'il propose. C'est pas grave, je choisi le premier nom que je vois affiché sur un écran. C'était un Victor-Emmanuel, drôle de nom pour un sandwich. Je prends le sac et la monnaie et je retourne à la cantine du boulot. 

Il a parfumé le métro 1 lors de mon trajet vers la cantine du boulot. C'est même devenu une tradition lorsque je vais à la Défense en midi et 2.

Je croque dedans et là, c'est la révélation. Enfin un sandwich qui a du goût. Cela n'a rien à voir avec les Bagels que je n'avais franchement pas aimés. Ce sandwich n'est sûrement pas fait pour les amoureux de leur ligne, mais quel régal. Le Victor-Emmanuel se compose d'un pain style bagnat carré légèrement toasté, de poulet, d'oignons frits, de salade croquante (probablement de la romaine) et je ne sais plus trop quoi d'autre.Il n'est pas saturé en mayo ou autre cochonnerie. Il est vrai qu'on peut reprocher un manque de générosités. Cela dit, je n'ai pas eu franchement faim après, j'ai tenu tout l'après-midi.
Lors de mon deuxième passage, la file s'était un peu allongée. Rien de dramatique, j'ai toujours été plus vite servi qu'au Bagel Corner.

Il me reste quelques sandwitch Roy à goûter et comme j'ai vu qu'il y en avait un passage du Havre à Paris, je ne vais pas me priver. (https://www.facebook.com/RoyLeSandwichChaud?fref=ts).

[MAJ : le Roy n'existe plus au passage du Havre à côté de St Lazare ou alors il est bien caché, reste celui de la Défense)

Cet article n'est pas du tout sponsorisé il s'agit d'essayer de réparer ce qui me semble un injustice.
 

 


Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé

Poster un commentaire en tant qu'invité

0

La pub ça rapporte pas grand chose, en plus ça vous laisse d'horribles cookies non comestibles, autrement appelé trackers. Ce cookie est utilisé par DoubleClick (Google Adsense). Vous avez tout le droit de ne pas en vouloir et donc quitter cet excellent blog. Dans le cas contraire, vous l'acceptez et vous poursuivez le surf en toute connaissance de cause (par ailleurs j'utilise piwik).