Publicité

Pour couler EDF on ne s y serait pas mieux pris. Demander à EDF de financer à 65℅ deux nouveaux EPR, alors que les 2 premiers ne sont toujours pas finis, c'est purement du suicide. Les 35 autres % sont Chinois.

De mémoire, EDF avait déjà refusé cette opération car réelle trop risquée, avec beaucoup trop d inconnues. Alors pourquoi pendant les vacances, période propice à décider n importe quoi, cette décision apparaît. Toujours de mémoire, ce gouvernement toujours en manque de décisions pour le moins irréfléchies, était totalement d accord de se lancer dans cette aventure. Pourquoi, c'est le mystère le plus total. Pas tant que ça si on réfléchit Europe.

Personnellement, je n y vois qu'un cadeau de plus aux industriels, au détriment de l intérêt général. Je ne sais pas comment a été prise cette décision et je ne peux que supposer des pressions du gouvernement sur EDF. Bref de mon point de vue, il est largement temps de faire le ménage dans une classe politique largement sclérosée.

Il y a quelques années, s était posé la question de la privatisation EDF (2004). À la vue des exemples Américain, c est une très mauvaise idée. Cela ne peut créer que des désert énergétique. Ça ne crée pas d'emplois et ça prive l état d une ressource au combien stratégique !!!

Et la dette abyssale d EDF, on en parle ? Le sujet le plus modéré est sûrement celui là http://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/021889740063-lendettement-dedf-un-faux-probleme-1218769.php. Cette décision sonne comme le coup de grâce.

On en parle de la démission du PSG en 2016, Peut-être n a t il pas voulu être celui qui précipitera un peu plus EDF dans la tourmente.

Mais ne nous leurrons pas, c'est encore l oeuvre de cette Europe construite à base d économie et non d humains qui est à la manœuvre. Finalement, les moins couillons se sont peut-être les Anglais.

J espère que les criminels qui sont à la base de cette décision vivront assez longtemps pour être jugé. Les effets ne se verront qu'à moyen terme, voir long terme. Largement de quoi s enfuir, ou préparer un défense basé sur du vent.

Bref, je peux me tromper, mais je ne vois là qu'une très mauvaise opération pour l état, et sûrement une mauvaise pour EDF qui se tire une balle dans le pieds.

Décidément, l EPR, ce délire des ingénieurs d EDF aurait mieux fait de rester dans les cartons.

 


Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé

Poster un commentaire en tant qu'invité

0