homeopathie

Le déremboursement de l'homéopathie je m'en fiche, mais ...

Autant le dire tout de suite, que l'homéopathie soit remboursée ou pas, cela ne change rien pour moi. Il y a des trucs qui fonctionnent d'autre pas. Mais est-ce la vraie question ? Cela faisait des décennies que les labos pharma voulaient la peau de de l'homéopathie, pour le meilleur pour eux. Et ils l'ont presque eu.

Le but de cet article n'est pas de défendre l'homeopathie, mais d'apporter un éclairage différent sur cette affaire de déremboursement. Je ne détiens aucune vérité.

Quand j'étais jeunes, des granules j'en ai mangées des kilos. Très jeunes je n'ai jamais trouvé cela très efficace. Avec le recul de l'adulte, j'ai surement échappé à bouffer la merde synthétique que nous propose les labos pharmaceutiques. Car il ne faut pas oublier que la plupart des médicaments sont des dérivés du pétrole. Rien de mal à cela, il parait. On nous montre toujours comment ont extrait le venin de serpent pour faire des médicaments pour ci, pour ça. La réalité est toute autre. Et lorsque il y a une verrue à cette industrie bien huilée, il faut vite l'éliminer. Cette verrue c'est l’hémopathie, des huiles essentielles, les médecines douces et tout ce qui ne peut être vendu à prix d'or. Le pire que l'on peut imaginer est que les SANOFI et consœur veuillent affaiblir les Boiron et autres pour les racheter. Le déremboursement sera effectif en 2020, le temps pour racheter BOIRON et annuler cette proposition. Mais ne voyons pas le mal partout. Nous serions là devant un cas avéré d'utilisation d'un gouvernement dans l'économie.

Ne vous m'éprenez pas, je ne dis pas que les l'industrie pharmaceutique est inutile. Mon propos est de dire qu'elle abuse. Elle ne veut pas partager le gâteau. Et je pense aussi qu'elle nous cache de véritables côtés sombres.

Oui l’hémopathie peut parfois tuer. Cela arrive lorsqu'on croit qu'elle peut tout pour vous même soigner certaines graves maladies qui ne seront soignées que grâce à des médicaments de Big Pharma... Tout est une question de bon sens. Mais actuellement le bon sens à semble t il été remplacé par des billets d€ (si seulement ils se mangeaient).

L'homéopathie doit surement être réservé à des maladies bénigne ou gênantes.

Le plus gros postulat pour dire que l'homéopathie est inefficace et sa façon production. Vous savez les fameux CH qui indiquent une dilution de la molécule active. On devrait l'appliquer sur certain médicaments traditionnels, peut-être aurait-on des surprises. Croire qu'une molécule active très diluée est inactive est une fausse bonne idée. C'est comme croire que le venin de l’araignée violoniste est peu actif. Pourtant malgré la toute petite dose envoyée par cette araignée vous risquez l'amputation ! 

Le remboursement des l'homéopathie ne représente que 0,69% des montants des remboursement de médicaments. Ce n'est pas de ce côté qui faut chercher. Il faut surement chercher du côté du manque à gagner pour Big Pharma. Si tu prends des granules et que tu n'attrapes pas la grippe, c'est un problème pour eux. Toi tu es content, enfin normalement.

Côté remboursements de l’Assurance-maladie, la Sécurité sociale a remboursé exactement 129 001 456 boîtes de granules, solutions liquides et autres pommades homéopathiques en 2016 pour un montant de 55,7 millions d’euros sur les 18,8 milliards d’euros du total pour les remboursements pour l’année 2016. Elle n’inclut pas, en revanche, le remboursement des préparations magistrales homéopathiques (directement préparées par le pharmacien ou la pharmacienne), pour laquelle l’assurance maladie indique avoir remboursé 72,8 millions d’euros supplémentaires. Sur les 18,8 milliards d’euros remboursés en 2016, cette part représente 0,69 %  https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/05/22/que-pese-l-homeopathie-dans-le-marche-du-medicament-en-france_5302760_4355770.html  Les chiffres de 2017 parle d'un total de 126 Millions https://www.lequotidiendumedecin.fr/archives/remboursement-de-lhomeopathie-une-affaire-1268-millions-deuros-en-2018

Bref, je ne fais ni le procès de l’hémopathie, ni des médicaments classiques, mais plus le procès du pognon qui dirige tout en ce moment.

Voici ce que j'ai reçu dans la BAL ce matin, et je voulais le partager avec vous pour avoir une autre forme d'éclairage sur cette affaire.

Header Association

Choquant : voici comment ils ont eu
la peau de l'homéo



Chers amis du Naturel,

La décision est tombée, terrible.

Malgré nos efforts, le gouvernement a décidé de dérembourser l’homéopathie.

Attention : ce n’est pas encore la fin de l’histoire.

Le déremboursement total ne sera acté qu’en 2021, pas très loin de l’élection présidentielle.

A cette date, il n’est pas sûr qu’Emmanuel Macron voudra encore prendre cette décision impopulaire, s’il veut être réélu !

Pour moi, tant que le déremboursement n’est pas définitivement entré en pratique, il restera toujours un peu d’espoir de renverser la vapeur.

Et si je garde cet espoir un peu fou, c’est que l’homéopathie compte énormément de défenseurs courageux !

Écoutez plutôt Christian Berthou, directeur de la faculté de médecine de Brest.

Le journal Ouest-France lui pose cette question : « Que va devenir le diplôme universitaire d’homéopathie avec le déremboursement annoncé d’ici 2021 ? »

Et voici sa réponse, claire et nette : « nous ne fermons pas cette formation ! On continue ! »1

Et il ajoute :

« 60 % des Français ont recours à l’homéopathie ! Il est nécessaire que tous les médecins généralistes en aient la connaissance.

L’homéopathie aide à soigner des otites à répétition chez un enfant, des troubles digestifs, à faire partir une verrue. Des maladies bénignes mais gênantes.

Et ça marche ! »

Oui, l’homéopathie, ça marche.

Le problème, c’est que l’homéopathie dérange :

Big Pharma à l’Elysée la VEILLE de la décision de dérembourser !!!

Le 5 juillet, je vous écrivais pour vous dire qu’Emmanuel Macron n’avait pas encore pris sa décision.

Le journal Les Echos a titré : « Macron hésite à dérembourser l’homéopathie. »

A ce moment-là, la décision du Président n’était pas prise.

Puis, le lundi 8 juillet, Emmanuel Macron a reçu Big Pharma à l’Elysée.

C’était un dîner secret, mais le journal Médiapart l’a découvert :

« Lundi 8 juillet, l’Élysée invite à un dîner de travail des représentant-es de l'industrie pharmaceutique mondiale.

La délégation sera conduite par les directeurs généraux de Roche et Sanofi.

Emmanuel Macron, Agnès Buzyn, Frédérique Vidal, Bruno Le Maire ou la secrétaire d’État Agnès Pannier-Runaché seront présent-es. »


Et comme par hasard, c’est le lendemain de ce dîner confidentiel

…que Agnès Buzyn a annoncé la décision de dérembourser l’homéopathie !!

Oui, la ministre a annoncé cette décision le 9 juillet, le lendemain du dîner !

Il est évident que ce n’est PAS une coïncidence.

Les grands laboratoires pharmaceutiques détestent l’homéopathie, car cette médecine douce détourne les patients des médicaments chimiques, comme le paracétamol !

Bref, à cause de l’homéopathie, les laboratoires comme Sanofi vendent moins de médicaments (moins de Doliprane par exemple)… et font moins de profit.

Et voilà comment ils ont eu la peau de l’homéopathie.

Voilà comment ils ont pesé sur Emmanuel Macron, alors même que la décision de dérembourser l’homéopathie est une catastrophe pour lui et sa popularité.

Si vous en doutez, je vous rappelle ce discours capital du député François Ruffin, à la tribune de l’Assemblée nationale, le 24 octobre dernier2 :

« Je suggère de renommer le palais présidentiel ‘Élysée Sanofi’.

Dans notre hémicycle, je verrais bien un grand panneau où s’afficheraient tous les sponsors : Pfizer, AstraZeneca Genzyme, BMS, Novartis.

Sur les écrans là-haut, on lirait : « L’article 14 vous est offert par Servier », avec peut-être une page de publicité.

Nos débats gagneraient en clarté. Les Français sauraient enfin pour qui se fait la loi : pour eux ou pour Big Pharma ?

C’est un bon retour sur investissement pour Serge Weinberg, le PDG de Sanofi.

Il y a quelques années, c’est lui qui donnait ce conseil au jeune Emmanuel Macron : « Enrichissez-vous. »

À son poulain, il a ouvert les portes de la banque Rothschild. Puis, pour la campagne, il a ouvert son carnet d’adresses et son carnet de chèques.


En retour, à peine élu, Emmanuel Macron lui a ouvert ses bras. C’était en direct de l’Élysée, sur BFM, le jour de son intronisation, le nouveau Président fendait la foule et embrassait le PDG de Sanofi.

Pour ses crimes et délits, Sanofi n’est donc pas puni : vous les récompensez.

C’est l’État complice. Le Président complice. Le premier ministre, complice.

Et vous, madame la ministre, complice.

C’est Sanofi qui fusionne avec la Macronie ! »


Nous vivons une époque difficile, où les intérêts d’argent pèsent très lourd, contre le bon sens et la volonté des citoyens.

Raison de plus pour rester mobilisés, ensemble.

En tout cas, vous pouvez compter sur moi pour ne rien lâcher, jamais.

Votre dévoué,

Guillaume Chopin


Sources :

Publicité