Publicité

Tout le monde connaît mon amour pour les syndicats. Je les classe pas loin du haut dans l’échelle des trucs moisis (bon peut être ils vont se faire dépasser par les politiques et leur partis). Je ne parle évidemment pas pour tous les syndicats. (avec une intro pareille ce qui me connaissent doivent se dire ça y est le père Baptiste va encore s’énerver ;) en fait je suis énervé depuis la fermeture des Séphora .

Vous vous demandez peut être pourquoi ils se réjouissent des fermetures dominicales de nos magasins de bricolage préférés, alors même que les enseignes annoncent des suppressions d’emploi. Vous croyez réellement qu’ils se soucient de votre santé? Un jour il faudra que vous comprenez chers lecteurs que depuis maintenant plusieurs années (décennies), la seule question qui les intéressent c’est leur propre santé (et survie).

 

Un peu d’histoire

Tout d'abord s’est historique et c’est aussi une loi. Le dimanche est une victoire ancestrale du droit du travail. C’est en 1906 que le jour de repos est imposé après 6 jours de travails. Et c’est de là que vient le combat des syndicats, on doit respecter la loi. Première erreur des syndicats et des juges est l'interprétation. Il est dit après 6 jours travaillés. Il suffit dès lors d’embaucher des gens qui ne travaillent que le week-end pour contourner ce texte.

 

Là où les syndicats ont raison, est que bien souvent les contrats de travail sont présentés sous la forme “vous aurez des dimanches travaillés”, hors les dimanches ne doivent être assuré que sur la base du volontariat.

 

Le pot aux roses.

En France 7% des salariés sont syndiqués, on ne peut pas vraiment parler d’une vraie bonne représentation du personnel. D’ailleurs la plupart du temps on trouve des personnes qui ont peur de perdre leur emploi, une autre partie c’est histoire de gagner du temps syndical, une autre ce sont les malléables qui écoute un beau discourt, d’autre qui ont une vrai conviction de défense de l’emploi et enfin les têtes pensantes (ok c’est ma vision personnelle du syndicaliste).

Il existe chez les syndicat un problème d’ordre financier. Il faut bien que ces syndicats se financent. Hors les cotisations selon les déclarations des syndicats représente 30% du budget (encore une fois on nous prend pour des cons, au début ils disaient 50% et suite à une estimation de rapports officiels on est descendu à 30% ...). Ils leurs faut donc d’autre sources de revenus. Et bien croyez le ou non sur chaque amande de 120000€ payée par les magasins qui ouvrent le dimanche on parle de 80000€ versés aux syndicats !!! (J’ai bien dit on parle car je n’ai pas les vraies chiffres). Pour ceux qui croyait que ces amandes allait remplir les caisses de l’état c’est un peu loupé.

On a donc ici la vrai raison de cet acharnement sur les procès du temps de travail.

Ce week-end 14 magasins de bricolage ont ouvert, certain avec des autorisations de leur préfecture. On peut donc estimé à 1 millions € d’amande potentiel.

Le bluff et le double langage

Les syndicats n’ont donc aucun intérêt pour leur image que les magasins ferment réellement le dimanche. Non seulement ils perdraient de l’argent, mais en plus il y aurait de nouveaux chômeurs. Donc il s’agit d’un gros bluff et une utilisation de la justice.

Il serait peut être temps que les syndicats se remettent en cause, revoit leurs méthodes pour les adapter à la réalité économique actuelle.

 

Je ne cautionne pas non plus le chantage à l’emploi des grandes enseignes. Je ne cautionne pas non plus certaine pratique des grandes enseignes.

 

La grande discussion

On nous annonce une grande discussion à laquelle les syndicats sont favorables, Que croyez vous qu’elle va donner ?  Je vais vous donner ma version de ce qu’il risque de ce passer. Il serait étonnant que les syndicats agitent le bâton de grève, car pour le coup ils ne se sont pas fait des amis. Ils vont dire, on arrête les procès, mais ils nous faut une compensation. Qu’elle hypocrisie, compensation de quoi ??? A oui des soit disant 80000€ qui n’existent pas vraiment mais qui en vrai existe. L’intérêt du salarié dans tout ça ?? Vous l’avez compris l’intérêt du salarié est que les syndicats ne jouent pas contre ceux qui sont censés défendre.

 

Conclusion

Au final c’est bien l’employé qui va perdre son emploi, ou perdre 150 € par mois, les étudiants qui vont arrêter leurs études faute de financement qui vont casquer. Indirectement les primes des employés vont elles aussi baisser (chiffre d’affaire perdu). Les grandes enseignes elles vont s’en tirer comme avant, les syndicats auront leur yeux pour pleurer. Bref en France on se demande vraiment à quoi servent certains syndicats ??

 

Les titres d’articles auquel j’ai pensé

Dimanches fermés le hold up des syndicats

Qui casse l’emploi les grandes enseignes ou les syndicats

Dimanche fermés qui va casquer.

et bien d’autre plus vulgaire que je garde pour moi


Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé

Poster un commentaire en tant qu'invité

0

La pub ça ne rapporte pas grand chose, en plus ça vous laisse d'horribles cookies non comestibles, autrement appelé trackers. Ce cookie est utilisé par DoubleClick (Google Adsense). Vous avez le droit de ne pas en vouloir et donc quitter cet excellent blog. (par ailleurs j'utilise piwik).