Publicité

En Montage vidéo sous Linux, on n'a pas trop le choix. On a OpenShot dont on ne comprend rien aux versions, KdeNLive qui est pour moi la référence, et l'outsider FlowBlade. J'ai déjà un article il y a maintenant quelques temps et on peut dire qu'avec le temps Flowblade se bonifie. Enfin pour ceux qui ont des sous il existe le logiciel professionnel Lightwork (il existe aussi un version gratuite mais pas franchement utilisable). Flowblade nous est arrivé le 9/09/2015 en version 1.2. Occasion d'un nouveau test.

Pour trouver Flowblade ça se passe ici : https://github.com/jliljebl/flowblade   et dans les instructions https://github.com/jliljebl/flowblade/blob/master/flowblade-trunk/docs/INSTALLING.md

Ce qui caractérise le mieux Flowblade c'est sa stabilité (2 plantatages pendant le test). Certes Kdenlive a fait d'énorme progrès, mais de temps en temps ça se ferme sans prévenir. Flowblade ne plante pas, même sous virtualbox.

Flowblade est presque complètement porté sous GTK3. Ce qui signifie que Flowblade sera à Gnome (Unity, et bien d'autre) ce qu'est Kdenlive à KDE. Un éditeur de vidéos non linaire de renom. Lorsque j'avais testé la première fois Flowblade, j'avais trouvé qu'il était très intuitif. Cela fait maintenant 2 versions, que je ne m'y retrouve pas. Il a fallu que j'aille lire le monde d'emploi pour réaliser certaine opération et c'est bien dommage.

Flowblade est presque entièrement traduit en français, sauf la documentation. Pour des opérations basiques vous devriez y arriver sans problème. Cependant, je note des problèmes ergonomiques ou d'habitude c'est selon. Exemple pour séparer une vidéo en 2. On s'attend à sélectionner la vidéo, cliquer sur le bouton couper et c'est bon. En fait il faut être sur la piste (petite flèche noire vers le bas en début de piste) pour pouvoir la couper. Autre chose rigolote, l'aimant qui vous colle toutes les vidéos en début de piste ou à côté de la vidéo sur la piste. J'espère que c'est un bug ou que je n'ai pas trouvé comment l'enlever. Ce n'est tout simplement pas possible ne pas avoir cette fonction sous la main et cet éditeur devient de fait inutilisable.

Après quelques essais pour déplacer une vidéo sur sa piste, j'y suis parvenu; il faut choisir l'outil 'espacer' (ou touche 6 du clavier) positionner le curseur sur la vidéo et enfoncer la touche 'ctrl' pour n'agir que sur une seule piste. Mais attention, si vous la déplacez avec le curseur "insérer" elle risque de viendra se recoller à la vidéo précédente. Bref il faut un peu de pratique pour apprivoiser la bête.

Lorsqu'on veut devenir un Youtubeur digne de ce nom, il parait évident que l'écran vert sera votre ami. On peut le faire, il suffit de s'y coller. En revanche, je n'ai pas trouvé le moyen de sélectionner directement sur l'image la couleur que je veux supprimer. CE n'est pas franchement utilisable.

L'outil de titrage est des plus basique, suffisant pour faire un petit titre à l'arrache rien d'autre à mon goût.
En revanche, je n'ai rien compris au proxy-vidéo. Je n'ai pas trop chercher à savoir à quoi il peut bien servir. En gros, ça permet d'aller plus vite dans les aperçus vidéos.

La bonne nouvelle, en cas de plantage, lorsque vous redémarrez, Flowblade vous propose de tout récupérer (probablement une fonction de MLT).

Est ce vraiment utile de vous redonner la liste ce qu'il sait faire (traduction approximative ) ?

Pour l'édition

  • 3 outils de mouvement de piste
  • 3 outils de coupure de piste
  • 4 methods d'insertion de vidéos
  • Bouger poser de vidéo sur la piste
  • Clip and compositor parenting with other clips
  • Max. 9 piste audio vidéo sont disponibles

Composition d'Image :

  • 7 compositors. Mix, zoom, move and rotate source video with keyframed animation tools
  • 19 mélangeur d'image  saturation, division addition etc ...
  • 40+volet de transition.

Filtres Image and audio

  • 50+ filtre d'image:  correction de la couleurs, effet d'images, distorsion, manipulation du canal alpha, blou, détetion de bord, etc..
  • 30+ filtre audio echo, reverb, distort, etc.

Les fichiers supportés:

  • la plupart des fichiers audio et vidéo, cela dépend des codecs sur votre ordinateur et l'utilisation MLT/FFMPEG codecs
  • JPEG, PNG, TGA, TIFF fichiers images
  • SVG vector graphics
  • Numbered frame sequences

Encodage de sortie:

  • la plupart des formats video et audio dépends de ce qui est installé sur votre PC MLT/FFMPEG codecs
  • L'utilisateur peut définir ses profils de rendu en jouant avec les paramètres envoyé à FFMpeg (pour les utilisateurs avancés)

 Flowblade malgré ses petites défauts pour la prise en main, semble une alternative crédible aux ténors.  Plus de 2 ans d’existence, il ne me semble pas suffisant mur pour un utilisation professionnelle (en même temps on prend du Mac ou du PC pour ça). Ça reste pour moi un excellent outsider. Il est simple et efficace. C'est donc toujours un logiciel à suivre en espérant que son auteur principale ne se barre pas du jour au lendemain.

Screenshoot/Capture d'écran

Flowblade 1.2 001Flowblade 1.2 002Flowblade 1.2 003Flowblade 1.2 004Flowblade 1.2 005Flowblade 1.2 006Flowblade 1.2 007Flowblade 1.2 008Flowblade 1.2 009


Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé

Poster un commentaire en tant qu'invité

0

La pub ça ne rapporte pas grand chose, en plus ça vous laisse d'horribles cookies non comestibles, autrement appelé trackers. Ce cookie est utilisé par DoubleClick (Google Adsense). Vous avez le droit de ne pas en vouloir et donc quitter cet excellent blog. (par ailleurs j'utilise piwik).