Publicité
Meizu présentation Pro7

C’est toujours un plaisir d’aller aux présentations #Meizu France. Chaque fois, il y a de bonnes surprises. Mieux, les remarques des utilisateurs sont prises en compte.

La première fois, un blogueur s’était ému du fait que la fréquence 800Mhz n’était pas prise en compte. Un autre ne comprenait pas que le NFC était absent. À la présentation suivante, le tir était corrigé et on nous présentait le M5 (moyen de gamme).

La remarque que j’ai entendue la dernière fois était sur les processeurs. Pourquoi des Mediatek ?

Le m6 note embarque un processeur Snapdragon. L’annonce a été faite en même temps que le S8 note de Samsung (qu’elle drôle d’idée). Pour cette présentation, j’avais parié sur la présentation du m6 note. J’ai été un peu optimiste, ils ne sont pas sortis, ça sera les Pro7.

L intérêt de cette présentation est de le faire manipuler.

Présentation du Pro 7

Le Meizu pro 7 à la particularité de présenter 2 écrans couleurs. Tout le monde avait dit, vu l’épaisseur de l’appareil (7,6 mm) ça ne sera pas possible de l’intégrer. Pourtant, il est bien présent avec une belle définition. En plus, il est tactile. Il permet d’accéder à toute une panoplie d’applications, y compris l’appareil photo et son double capteur Sony de 12 Mpx. L’appareil photo en façade n’a pas été oublié, il hérite d’un d’un 16mpx.

meizu pro7 mode selfie

Côté processeur, il y a des différences entre les deux. Le choix de Mediatek est étonnant. C’est un peu la guerre des processeurs qui tourne pour le moment à l’avantage des SnapDragon. Cette guéguerre rappelle un peu celle d’AMD et Intel à l’âge d’or des PC. Le pro7 à un P25 s'appuyant sur 4Go de Ram. Le Pro Plus un Helio X30 et s'appui sur 6Go de RAM. Les deux ont 64 Go de ROM.

Dans les technologies embarquées, on note l’amélioration de la réception 4G et Wifi avec un processus maison. On note le Bluetooth BLE. Meizu étant l héritier de cirrius Logic (les plus anciens sauront de quoi je parle), la partie audio n’a pas été oubliée. Il y a même un mode écoute. En clair, nostalgie Meizu on transforme le smartphone en lecteur MP3.

Niveau batterie, l'un à droit à 3000Mah, l'autre à 3500 mAh avec un technologie qui permet la chauffe de 60% en 30 minutes.

Vous donner un avis sur un smartphone en 5 minutes me semble optimiste. Mes impressions sont les suivantes, super écran (AMOLED), super appareil photo, écran secondaire plaisant. La fluidité est au rendez-vous avec la couche flyme. Pour l’autonomie, etc., je ne me prononcerais pas, il faudrait l’avoir en main au moins une semaine.

Je me demande l’intérêt du mini écran. J’ai l impression qu’il en a autant qu’une montre connectée. Cela dit, posé sur un bureau, ça doit être assez discret.

La prise en main est comme toujours chez #Meizu agréable. Mettre une coque devient superflu. La vitre est en Gorilla 5, encore plus résistant.

Flyme ajouté 2 modes vraiment sympas, celui invité, et surtout le mode enfant. Qui n’a pas peur de perdre ses photos en donnant le téléphone à ses enfants.

Bref, sur le papier et en réalité ces smartphones sont sympas. Ma préférence va au Pro7 pour une raison toute bête, il possède la bande B20, la plus répandue chez Bouygues (aussi parce que j’ai une petite main)

Les prix de départ sont annoncés à 449 € pour le pro 7 et 549 pour le pro 7 plus. Ils sont déjà en précommande sur le site.

On les trouve chez Auchan, la FNAC, materiel.net et en précommande sur le site de Meizu France

Cet article est sponsorisé au moyen de petits fours, une enceinte Bluetooth A20, un stylo, un carnet de note ;)s.

Les liens

Les photos

pro7 010pro7 011pro7 012soirée meizu logopro7 014pro7 015pro7 016pro7 017pro7 018pro7 019pro7 020pro7 021pro7 022pro7 023pro7 024pro7 025pro7 026pro7 027pro7 028pro7 029pro7 030pro7 031pro7 032pro7 033

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé

Poster un commentaire en tant qu'invité

0

La pub ça ne rapporte pas grand chose, en plus ça vous laisse d'horribles cookies non comestibles, autrement appelé trackers. Ce cookie est utilisé par DoubleClick (Google Adsense). Vous avez le droit de ne pas en vouloir et donc quitter cet excellent blog. (par ailleurs j'utilise piwik).