Publicité
Meet Lima Le boitier cloud

 L'idée du boitier #Lima ultra est simple. Produire un #cloud #personnel facilement et sans aucune connaissance informatique. Pourquoi dépendre d'un fournisseur dont on ne connait pas les réelles intentions pour stocker ses précieuses données. Comprenez que je ne dénigre pas les Google, Microsoft ou Dropbox. Cela dit, j'ai une confiance limitée. Gmail n'avait il pas dit qu'il n'analysait pas nos mails ? J'ai donc envie de sauvegarder les données en provenance de mes smartphones et pouvoir les récupérer sur mon PC (ou smartphone) où que je sois.

 C'est la deuxième fois que je teste un boitier Lima. Le premier test n'avait pas été très concluant. En cause, principalement mon téléphone Doogee dont la réception réseau était minable et n'arrêtait pas de se réinitialiser. De fait, la phase initiale d'envoi de tous mes fichiers n'en finissait pas.

Je vais vous gâcher le suspense, cette fois, j'ai pu aller au bout des tests et j'ai été assez agréablement surpris (voilà, vous pouvez l'acheter :D enfin lorsqu'il y aura à nouveau du stock :D ). Tout n'est pas parfait. Cela dit, on peut envoyer nos doléances auprès de l'équipe de Lima via un forum.

Vous vous demandez peut-être pourquoi je ne monte pas un serveur et installe pas un CozyCloud ou autre? Tout simplement que je n'arriverais pas à un niveau de sécurités aussi élevé que le boitier Lima. Ensuite, je n'ai pas envie de me lancer dans ce genre d'expériences très chronophage. Je n'ai pas envie de configurer ma box pour laisser des ports ouverts...

Description et Caractéristiques

Description

Dans la boite du Lima on trouve, un boitier (le mien est bleu) avec 1 prise USB, une prise Alimentation, une prise RJ45 à relier à la box télécom (SFR fibre dans mon cas, j'ai aussi testé avec une box Bouygues). Le boitier est composé sur sa face supérieure d'un bouton (aucune idée de son utilité), sur un des côtés d'une prise RJ45 et l'alimentation, sur le côté opposé d'une prise USB.
Dans la boite, nous avons une alimentation avec divers connecteurs secteur pour tous les pays (3), un câble Ethernet, une notice minimale.

Lima Ultra vue USB

La promesse

Produire un cloud très facilement sans trop de paramétrages, accessible partout avec seulement un boitier, une box internet et un disque dur, le tout sécurisé (Bonus player audio/vidéo).

Spécifications

Disque Dur Capacité de stockage Lima Définie par la taille du disque dur USB que vous connectez à Lima
Taille maximale gérable testée 7TB
Type Disques durs externes compatibles USB pris en charge
Interface USB2, (Disques durs USB3 gérés à la vitesse des disques durs USB2)
Format HFS+ , NTFS , Ext4
Vitesse de Transfert Enregistrer un fichier localement sur votre Lima 400 Mbps
Synchronisation entre vos appareils Aussi vite que le permet votre réseau (communication peer-to-peer)
Synchronisation d'arrière-plan avec le Lima qui se trouve chez vous 240 Mbps with Lima Ultra
Matériel Consommation électrique moyenne 6W
Pic de consommation énergétique 10W
Niveau sonore Complètement silencieux (refroidissement sans ventilateur)
Chiffrement utilisé Chiffrement AES de niveau militaire 
256 bits de bout en bout
Authentification de vos appareils Clé privée / clé publique (2048 bits)
Source électrique 100-240V AC, 50-60Hz 
Courant en entrée 2A
Température de fonctionnement 0 à 35 C°
Températeur de stockage (de - 25 C° à 60 C°)
Humidité relative (en fonctionnement) de 20 à 80% (sans condensation)
Altitude de fonctionnement Jusqu'à 3000 mètres
Altitude maximale de stockage Jusqu'à 4500 mètres
Android À partir de 4.X
iOS IOS 9, iOS 10
Dimension / poids 2x4x8,9cm / 152g

Sur le site de Lima

Le Test

Dans mes placards, j'ai des disques dormants (non pas la belle disque dormante). Il s'agit de disques de PC portables que j'ai remplacés par d'autres de plus grande capacité. Ce test est l'occasion de les utiliser et de tester l'adaptateur USB3 -> SATA . Je dois avouer que je ne pourrais pas tester toutes les possibilités de Lima. Ce n'est pas tellement une question de temps (même si c'est un peu le cas). C'est plus une question des immenses possibilités de Lima. Petit boitier, grandes conséquences)

Installation

Pour installer le boitier Lima, il faudra un Mac ou un PC sous Windows (il parait que cela fonctionne aussi sous Linux, non testé par mes soins). Cela ne devrait pas gêner grand monde. J'ai donc réalisé l'initialisation sous Windows. La plupart des tests seront réalisés sous Linux et des terminaux Android.
Pour le test, j'ai donc récupéré un vieux disque dur 2"5 de 2007 avec un capacité 220Go une interface SATA. Je le branche à un bête câble SATA vers USB que j'ai tout de suite branché au boitier Lima. Il n'est pas nécessaire de formater le disque dur, mais fortement conseillé. Le mien est d'origine Windows sous NTFS (sous ext4 cela devrait mieux fonctionner ;) ). 

Après avoir créé un compte (oui tout n'est pas magique), il faut préparer le disque dur. Cette étape ne sera accessible que depuis l'installation sur Windows ou Mac. (voir les images). Le logiciel d'installation vous demandera de débrancher le disque du boitier pour le brancher sur le PC le temps de la préparation. Ce qu'il va faire est presque un mystère. En vrai, il va créer 2 répertoires, un ".lima", et un autre. D'ailleurs, il a détecté que j'avais déjà une partition, mais il n'a pas pu la récupérer :(.
Lima Ultra préparation de l'installation
La deuxième étape consiste à envoyer les images du smartphone vers le disque du Lima. Le Lima est reconnu comme un disque. Cette étape n'est pas obligatoire. Elle facilite les prochains partages. J'ai donc réalisé cette étape en Wifi 5.0 Ghz (plus rapide). Cette étape peut-être longue (plus de 7000 fichiers à envoyer soit 14 Go). Il faut rester à côté du téléphone pour éviter la veille (dans mon cas, sous Android) car la synchro s'arrête. Bref, cela m'a pris plusieurs soirées.

Est-ce que mamie pourrait l'installer? Je répondrais ça dépend du niveau de la mamie à manipuler son PC et ses smartphones ;).

Les tests

Lors du premier test, j'avais reproché à l'équipe de développeur le disque dur ne s'arrêtait jamais de tourner. J'ai l'impression que ce problème a été corrigé. Maintenant, le disque dur est souvent à l'arrêt (et c'est tant mieux pour les oreilles).

Sur PC, Mac, Lima s'utilise comme un disque dur. Vous glissez vos fichiers sur le disque dur. Sur mobile, soit vous avez demandé la sauvegarde dans ce cas il va scanner tous vos fichiers média (image, vidéo) et les envoyer tout seul dans le répertoire Mobile Flow. Sinon, vous pouvez les sélectionner et les envoyer à votre guise comme vous le feriez pour les envoyer sur Facebook, Twitter Instagram.

La magie, tu prends une photo, elle apparaît quasi instantanément sur les autres médias connectés à la box. J'ai réalisé les tests suivants :

  • PC Linux (oui ça fonctionne très bien) - Smartphone Android en 4G. Je prends une photo, je la place dans un dossier spécial du disque Lima. Elle apparaît dans les 30 secondes sur le PC Linux. En revanche, elle n'est pas trop disponible. Il faudra l'envoyer sur le boitier en Wifi (ou cocher la case qui va bien dans l’application Android)
  • PC Linux (oui ça fonctionne très bien) - Smartphone Android en Wifi. La photo apparaît quasi immédiatement et est disponible.
  • Ajout d'une photo dans le répertoire dédié au test depuis le PC Apparais sur le smartphone, pas de soucis de disponibilité en 4G ou Wifi.
  • Smartphone 4G -> Lima -> Smartphone Wifi, là c'est plus lent sans que je ne sache trop pourquoi.

Comme vous le voyez ci-dessous, sous Windows, il y a une petite icône pour signifier que le fichier est présent sur le disque relié au boitier Lima.

Lima Ultra sous Windows 

Lors de la phase d'init, deux accès concurrents semblent un peu lourds à gérer pour le boitier Lima. J'ai décidé de synchroniser 2 smartphones Android. La synchro simultanée semble perturber le boitier. Je vous rappelle que le boitier doit coder les flux, et chiffrer les enregistrements. Cette opération semble bien lourde en phase d'init. Lorsque 2 appareils veulent envoyer des images (par exemple), j'ai bien l'impression que le boitier se noie. Après la phase d'initialisation. Les soucis de lourdeur semblent avoir disparu (en local). Lorsqu'on synchronise des fichiers de plusieurs smartphones, il peut arriver l'envoi de fichiers ayant le même nom. Dans ce cas l'un des 2 sera renommé en 2 :D. 

J'aurais bien aimé tester certaines choses, comme cloner le disque Lima et voir si le clone fonctionne correctement.

Vidéo et musique en Streaming depuis Lima

Le boitier propose l'option de streamer l'audio et la vidéo. Cette option est marquée en bêta (expérimentale). Elle fonctionne plutôt bien. Cependant, certains formats vidéo ne sont pas reconnus (comme le SP360 de kodak). Pour l'audio, il n'y a pas de soucis. Le lecteur intégré fonctionne parfaitement. Il est minimaliste, mais que demander de plus.

 Lima Ultra 025

Travailler sur un document depuis Lima

Je me suis demandé si je pouvais travailler sur un fichier hébergé sur le cloud Lima comme on peut le faire un peu partout. J'ai donc créé un fichier Libreoffice Calc sous Windows. J'ai ensuite écrit un fichier au format Word. Je l'ai ouvert sous Android avec WPS. Pas de soucis, il s'ouvre bien. Je l'ai modifié sous Windows. J'ai regardé sous Android. Les modifications apparaissent uniquement si j'ouvre à nouveau le fichier. On peut donc ouvrir le fichier sur plusieurs médias simultanément, mais pas en travail collaboratif.

La Box Android et son application

Vous me voyez venir. Je veux partager mes vidéos pour les passer sur la TV. J'ai donc installé l'application sur la box Android (Chinoise et pas sous Google TV). L'installation n'a pas posé de problème. L'import du contenu a demandé un redémarrage après un crash application. Ensuite aucun souci, toutes les fonctions sont accessibles. J'ai donc un disque de stockage Lima.

2 mots sur l'application Android. Personnellement, j'ai un peu de mal à m'y retrouver. C'est surement parceque je suis vieux et mal organisé. Cela dit, les éléments essentiels y sont. Comme ne pas envoyer les images lorsqu'on est en 4G, vider les caches, enlever les fichiers hors ligne, etc... (voir les images)

Lima Ultra 004 Lima Ultra 013

Gérer son disque Lima

La gestion du disque Lima se fera bien plus facilement avec l'application Windows qu'avec les autres applications (Android). Je n'ai pas vu sur ces applications le moyen de déconnecter le disque du boitier. Ce qui peut servir pour en faire une copie brute avec des logiciels tels que Gparted ou autre.

Lima Ultra sous Windows

Casse Disque ou Corruption

Pour se prémunir de la casse de disque, Lima conseille d'avoir 2 boitiers et 2 disques durs. Il n'est pas nécessaire qu'il soit au même endroit physiquement. Il faut être connecté avec le même compte. Il faut aussi faire attention de bien désactiver le disque avant de le débrancher !! 

Les plus, les moins

Les plus

  • Installation facile
  • Avec 2 boîtiers sur un compte, on a un service de Backup automatique
  • Disque dur crypté
  • Transit des données sécurisées (crypté)
  • Faible encombrement et silencieux
  • Indépendance vis-à-vis d'un fournisseur

Les moins

  • Sur application Android, lorsque l'appareil est en veille arrête de la synchro
  • Toutes les images de tous les smartphones vont dans Mobile Flow (question posée sur le forum pour changer)

Conclusion

 La promesse est tenue. L'installation est simple. Le cloud personnel est parfaitement fonctionnel en local. Pour le distant (3G, 4G), tout dépendra de la liaison. J'ai réalisé des tests de visionnage de vidéo assez laborieux, pour la musique aucun souci. Pour moi, l'essentiel est là. Le partage de fichiers est parfaitement fonctionnel entre différents appareils. Lima est simple à utiliser. Pour les lecteurs audio-vidéo je trouve cela gadget. Cela dit avoir son Spotify, YouTube à soi à porté de clics est plaisant. J'avoue que je suis cette fois séduit au point d'envisager de m'équiper. Je n'aurais finalement que deux demandes à l'équipe de Lima. Pouvoir sélectionner un dossier d'import pour chaque Smartphone connecté. Que l'envoi d'images puisse se faire même lorsque le smartphone passe en veille. 

Liens

Le site de Lima https://meetlima.com/?lang=fr

Combien ça coûte ? Le prix public conseillé est de 129,99 euros. On trouve le boitier Lima Ultra à 120€. Il faut ajouter le prix d'un disque dur. A l'écriture de cet article, il n'y avait plus de disponibilités sur le site. Il faut s'inscrire en file d'attente.

Photos et captures d'écran

Ci-dessous les photos de la bête (unboxing), des captures d'écran de l'installation de l'utilisation sous Windows, Linux, Android.

Le boitier

Lima Ultra 001Lima Ultra 002Lima Ultra 003Lima Ultra 004Lima Ultra 005Lima Ultra 006Lima Ultra 008Lima Ultra 009Lima Ultra 011Lima Ultra 012Lima Ultra 013Lima Ultra 015Lima Ultra 016

Windows

Utilisation

Lima Ultra 001Lima Ultra 002Lima Ultra 003Lima Ultra 004Lima Ultra 005Lima Ultra 006Lima Ultra 007Lima Ultra 008Lima Ultra 009Lima Ultra 010Lima Ultra 011Lima Ultra 012

Installation

Lima Ultra 006Lima Ultra 007Lima Ultra 008Lima Ultra 009Lima Ultra 010Lima Ultra 011Lima Ultra 012Lima Ultra 013Lima Ultra 014Lima Ultra 015Lima Ultra 016Lima Ultra 017Lima Ultra 018Lima Ultra 019Lima Ultra 020Lima Ultra 021Lima Ultra 022

Application Lima Android

Lima Ultra 001Lima Ultra 002Lima Ultra 004Lima Ultra 005Lima Ultra 006Lima Ultra 007Lima Ultra 008Lima Ultra 009Lima Ultra 010Lima Ultra 011Lima Ultra 012Lima Ultra 013Lima Ultra 014Lima Ultra 015Lima Ultra 018Lima Ultra 019Lima Ultra 020Lima Ultra 021Lima Ultra 022Lima Ultra 023Lima Ultra 024Lima Ultra 025Lima Ultra 026

Linux

Lima Ultra 001Lima Ultra 002Lima Ultra 003Lima Ultra 004

Vidéo

J'aurais pu faire une vidéo, mais celle de Lima est très bien faite (En Anglais)


Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé

Poster un commentaire en tant qu'invité

0

Publicité - Ce contenu peut vous intéresser - Test

La pub ça ne rapporte pas grand chose, en plus ça vous laisse d'horribles cookies non comestibles, autrement appelé trackers. Ce cookie est utilisé par DoubleClick (Google Adsense). Vous avez le droit de ne pas en vouloir et donc quitter cet excellent blog. (par ailleurs j'utilise piwik).