Publicité
anti-bloqueur de bloqueurs de pub

En ce moment, dans la blogosphère française, ça parle beaucoup des anti-anti-bloqueurs de pub. Certains s'en amusent, d'autre semblent sérieux. Je n'ai presque jamais utilisé de bloqueurs de publicité. En réalité, je croyais avoir écrit un article sur un bloqueur de publicités pour mobile. Je n'en retrouve aucune trace, peut-être dans la corbeille des articles.

Pour la petite histoire, pourquoi utiliser un bloqueur de publicités. Les annonceurs et les publieurs ont largement dépassé les bornes de l'acceptable. Lorsqu’on est sur un mobile et qu'avant pouvoir lire un article, on vous projette une vidéo, je trouve cela inacceptable si on ne peut pas la fermer après 3 secondes. J'étais en congés, dans un lieu ou internet ne passait franchement pas. J'avais besoin de lire un article. Problème, le site voulait m'envoyer une vidéo publicitaire. J'ai donc installé un bloqueur de pub sur mobile. Finalement, je n'ai pas lu l'article, fin de l'expérience presque concluante.

Certains sites sont devenus des ramassis de publicités qui bondissent à tout instant. On en trouve partout, à droite, à gauche, au milieu des articles. Comme cela ne suffisait pas, elles apparaissent au milieu de l'article pendant la lecture. Je comprends tout à fait les personnes qui utilisent les bloqueurs de publicité au risque de couler un site internet faute de revenus.

Pour ma part, les publicités ne me gênent pas réellement. Je fais complètement abstraction dans la mesure où elles sont relativement discrètes. Si le site est plein de publicités, c'est au-revoir à jamais.

Mais lorsqu'un site me dit que j'ai un bloqueur de pub, et m'empêche la lecture, c'est aussi au-revoir à jamais. Je supprime le flux Twitter etc...

Tout a commencé pour moi, avec une action coordonnée, entre tous les grands médias. Il faut dire que la charge BFM et autres grands médias n'est pas passée inaperçue. Enfin, elle l'aurait été, s'il n'y avait pas eu les attentats de Bruxelles. Je parle surtout pour moi. Voici comment cela c'est passé. Mon épouse m’envoie un SMS. Je regarde Twitter, je clique sur un premier lien. Il s'agissait de BFM TV. Le site me dit que j'ai un bloqueur de publicités et que je dois le désactiver. Forcément, direct, je m'énerve. Je n'ai quasiment jamais utilisé ce genre d'outils. Tant pis, je ne regarde plus le site BFM TV, je ne peux pas désactiver quelques choses que je n'ai pas. Dans l'énervement, j'envoie un Tweet à BFM. Depuis, je n'ai pas essayé de voir s'il avait enlevé le anti-bloqueur de publicités. Enfin, BFM a pris des pincettes avec un, "il semblerait" ...

tweet information bloquee bfmtv

Très peu de temps après sont arrivés les anti-anti-anti-bloqueurs de pub. Il faut dire que ces petits bout de code existent depuis un bon bout de temps. Les anti-détecteurs d'anti-publicité étaient prêt. Bref, cela me semble un histoire sans fin. Je pense que si les annonceurs redeviennent raisonnables il y a moyen que le lecteur fassent l'impasse sur les bloqueurs de publicités.

Mais Jérôme, il y a de la publicité sur ton site web. Oui, il y en a. Elle sert à payer l'hébergement et quelques gadgets que je teste. Peut-être certain d'entre-vous n'ont jamais vu les publicités. Elles sont au nombre de 2. Vous pouvez mettre un bloqueur de publicité, cela ne me dérange pas.

Depuis peu, on me propose de m'envoyer des objets à tester. Enfin, c'est vite dit, j'ai eu 2 propositions. On a essayé de me proposer de l'argent pour écrire des articles élogieux pour tel ou tel produit. On voulait me faire des virements par Paypal, des participations etc... J'ai refusé pour plusieurs raisons. Je ne suis pas à vendre. Je ne vis pas de mon blog. Je n'ai pas une structure entreprise pour traiter ce genre de demandes. Lorsqu'on accepte ce genre de marché, bien souvent, on se sent obligé de faire des articles très positifs en ne parlant pas des défauts. Cela dit, en général les produits envoyés sont de qualités. Ils vont pas se tirer une balle dans le pied.

En revanche, j'accepte volontiers de tester des objets à condition que l'on me laisse ma liberté de paroles. Si le test n'est pas concluant, je n'écris rien. C'est arrivé une fois, pour moi, c'est une grosse déception. Ensuite, l'objet est soit retourner à l'expéditeur, soit gardé. Cela dit, je ne crois pas trop me lancer dans ce genre d'aventure car il faut beaucoup, beaucoup de temps, ce que je n'ai pas forcément.

Les articles en question sont identifiables par des liens directs et la mention "envoyé par", ou la mention, "on m'a demandé de tester". S'ils ne vous plaisent pas, vous n'avez que pas les lire. Cela dit, bien souvent les objets sont des découvertes pour moi et peut-être pour vous.


Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé

Poster un commentaire en tant qu'invité

0

La pub ça ne rapporte pas grand chose, en plus ça vous laisse d'horribles cookies non comestibles, autrement appelé trackers. Ce cookie est utilisé par DoubleClick (Google Adsense). Vous avez le droit de ne pas en vouloir et donc quitter cet excellent blog. (par ailleurs j'utilise piwik).