Bah voilà, cette fois, on ne passera pas à travers les gouttes. 2 classes fermées et c'est pour notre pomme. Il s'agit juste d'apporter mon témoignage le jour le jour à partir du 9 décembre 2021. Mon vécu de la pandémie à ce moment-là, histoire de me rappeler (Pendémie que je pense finit dans 6 mois, je dis ça par rapport à la Grippe espagnole qui au bout de 2 ans était finie). 

Tout a commencé le jeudi 3 décembre ou 29 novembre si je ne me trompe pas (déjà c'est foireux). Tous les enfants de CM1 ont réalisé un test salivaire. Le vendredi, il ne s'est trop rien passé. Je suppose que tous les parents n'avaient pas reçu le résultat de test ou ne l'avaient pas lu (🙈🙉🙊). Le lundi, le directeur de l'école nous annonce par email qu'il faut retester notre enfant, car il y a 2 cas positifs dans sa classe. Là, tu sens déjà le problème, à 3 cas, la classe ferme. Tu imagines bien que sur le nombre de retesté, il va y avoir un cas positif. Une voisine prend notre cadet pour l'amener à Saint-Cloud se faire tester. Les 2 enfants (celui de ma voisine et le mien, si tu ne suis pas) sont négatifs. On remet nos enfants l'après-midi en classe. Peine perdue, vers 14 h 30 re-email. Il faut venir chercher nos enfants, il y a un 3e cas positif.

Mercredi vers 20 h 30, retournement de situation, on reçoit un email (pauvre directeur d'école, il ne doit plus dormir). Le troisième cas était un faux positif après 2 tests PCR négatifs. Bref, la classe réouvre à condition de fournir un test négatif de moins de 24 h. Le matin, on se pointe à la pharmacie. Nous ne sommes pas seuls, 3 adultes et un enfant (le mien) sont là pour faire un test. Le test est négatif. La veille Madame GeekMPS avait réalisé un autotest, lui aussi négatif. Je ne vous ai pas dit, mon ainé a reçu du collègue 10 auto test à faire. Mais cela n'aura servi à rien, dans la matinée, re-re-email un nouveau 3e cas a été annoncé. La classe referme jusqu'à lundi 13 (7 jours). Autant vous dire que mon fils en a plein le nez. En 1 semaine nous en sommes au 5e test.

Du côté de ma mini-miss, nous allons à l'école, ce jeudi 9 décembre. Je n'ai aucun enfant dans le même établissement scolaire. Nous sommes accueillis par le directeur qui nous explique qu'en raison d'un manque d'effectif (sa professeur est absente depuis le lundi, et 2 assistants maternels maintenant) sa classe ferme. L'accueil étant assuré ce jour pour ceux qui n'ont pas d'autre solution. Vu que je suis en télétravail et que son frère est coincé à la maison, qu'elle a un peu mal à la gorge, on va lui éviter l'école. 

Bref, j'ai réussi à travailler presque normalement au prix de quelques livres découpés, d'écrans et sûrement des choses que je n'ai pas vu (elle a une passion pour les ciseaux). Malheureusement, il n'y a pas de dispositif de prévus pour les parents.

Bon en vrai tout a commencé pour nous avant. Nous avons eu un virus tueur de gorges. Le genre de virus qui fait que lorsque tu avales le matin, tu as l'impression d'ingurgiter des lames de rasoir. Bref, la petite avait bien mal, on avait l'impression qu'elle avait une sorte de bronchiolite. Un SOS médecin, son pédiatre (oui après 3 jours pas vraiment d'amélioration et toujours de la fièvre), un ou deux tests COVID après traitement à base de cortisone. On y est tous plus ou moins passés, sauf super maman qui ne se plaint jamais.

[MAJ du 17 décembre] : 

Je ne suis pas contre les vaccins, mais quand l'inventeur du vaccin ARNm te dit, il ne faut pas vacciner les enfants pour diverses raison et notamment qu'il te dit que le bénéfice risque n'est pas favorable. j'ai bien envie de l'entendre.
Après vous faites ce que vous voulez du message
Lien avec la transcription/traduction https://www.francesoir.fr/.../robert-malone-plaidoyer...
2021-12-29 Il paraîtrait que le Dr Malone ne travaille plus dur ARNm depuis 2009... Et qu'il travaille pour un concurrent de Pfizer... Et plouf ;)

--- à suivre ---

Je crois que mon agacement vient des informations contradictoires que l'on peut recevoir d'un peu partout. Le problème est que l'on ne sait pas si on peut se fier au média appartenant aux grands patrons.
Pour le variant omicron, on semble de diriger vers une forte contagion, mais finalement pas trop de décès (https://www.lesechos.fr/monde/enjeux-internationaux/covid-que-sait-on-aujourdhui-du-variant-omicron-1370102). Si on se fit à certaines sources, ce variant est connu depuis avril 2020. Pour les vaccins, BioNtech annonce qu'il leur faut 100 jours pour créer et livrer un vaccin spécifique pour ce variant (vous en déduirez ce que vous voulez). Selon les sources et le jour de parution, le vaccin est soit adapté, soit partiellement adapté (ouf on est sauvé, mais il va falloir un "rappel"). Bref ça doit être bien difficile de choisir une marche à suivre pour un gouvernement. J'aurais quelques idées à souffler, mais cette fois je me les garde on pourrait me traiter de complotiste (je suis un raleur dans l'âme).

We use cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.