Publicité
DJI Spark en vol

Ce test, je le dois aux personnes qui ont acheté chez Gearbest via mes liens affiliés. Un grand merci à vous tous. Pour ceux qui ne connaissent pas DJI, il s’agit du numéro 1 du drone de loisirs pour la prise de vidéos.

Cet article est en court de conception, il sera régulièrement mis à jour 

DJI est bien connu pour sa série des Phantom et plus récemment de la série Mavic (Drone pliable à l’étonnante autonomie et film en 4K). La particularité de ces drones est une prise en main facile. Vous ajoutez quelques modes automatiques bien sentis, un stabilisateur matériel de caméra et un bon capteur vidéo, vous voilà équipé d’un drone parfait pour la vidéo amateur.

Description et caractéristiques

Description

L’exemplaire que j’ai reçu est dépourvu de radiocommande. Je ne pourrai pas tester le mode sport (FPV).
Il s’agit du modèle de base fourni avec un jeu d’hélices de rechange, une batterie et son chargeur, une boîte de rangement et transports.
Il ressemble à une croix, sur le dessus un capot avec des aérations. Sur la face avant des capteurs cachés derrière une vitre, sous les capteurs une caméra stabilisée 2 axes, par gimble. À l’arrière, on place la batterie. C’est sur la batterie que sont positionnés l’interrupteur marche/arrêt et des LED d’état. Au-dessous des capteurs

DJI Spark vu de la boite

La promesse

Un drone facile à piloter qui évite les obstacles, qui possède des fonctions prêt programmées, et réalise de magnifiques vidéos (ou photo)

Spécification générale

  • Durée de vol de 16 min (grand max)
  • Distance de transmission 2 KM (1,2 MI) avec la radio commande et terrain dégagé
  • Vitesse 50 km/h (avec la radiocommande)
  • Vision positioning 30 M
  • Nacelle caméra 2-axes
  • Pixels effectifs 12 MP (filme en full HD)

Le Test

Prendre de la hauteur

L’idée de prendre de la hauteur pour réaliser des films différents est surement une belle idée. Ce point change vraiment tout. Cela permet d’explorer aussi son environnement de façon différente (là où c’est autorisé). J’ai vraiment hâte d’aller en Aveyron et parcourir le causse Comtal !! Pour un peu, on pourrait se prendre pour un pilote de planeur.

DJI Spark test grandeur nature

Mise en route

Pour démarrer le drone c’est assez simple, vous appuyez une fois sur la batterie et tout de suite vous laissez votre doigt en appui jusqu’à ce que les 4 LEDs de la batterie soient allumées. Le drone s’initialise, il émet quelques sons, et on entend le bruit d’un ventilateur de refroidissement. Pour l’arrêt même technique, un premier appui suivi d’un appui long pour, cette fois, éteindre les 4 LED de la batterie.
Maintenant que le drone est allumé, il faut télécharger l’application pour smartphone, passer l’étape de création de comptes (accessoirement compléter les données pour la garantie) télécharger les mises à jour (là, il a fallu que je passe par l’application Windows). En fait, mon smartphone à un problème pour connecter le wifi et les 4 G en même temps...

Il y avait des rumeurs comme quoi, on ne pouvait pas enregistrer un drone acheté en Chine. Soit j’ai eu de la chance, soit ce ne sont que des rumeurs. L’enregistrement c’est très bien déroulé (voir les captures un peu plus bas)

DJI Spark vu arrière
Une fois les mises à jour réalisées il faut encore mettre à jour les cartes d’interdiction de vols. Autant dire en France c’est partout où il y a une habitation.
Votre application est prête (sous Android, elle n’est pas traduite) on peut aller à « Go To fly ». Pas d’inquiétude, votre drone ne va pas s’envoler tout de suite.
Sur la gauche de l’écran le bouton le bouton « take off » pour le décollage. Vous pouvez appuyer dessus, il faudra jouer de la glissière pour le décollage réel.
Les « manettes » de contrôle apparaissent au touché de l’écran. Par défaut la manette est configurée en mode 2, donc à droite avance-recule et gauche droite. Au gauche monte descend et autorotation droite et gauche. Complètement à droite sont cachés les réglages.

DJI Spark Petit vu après décollage

Pour contrôler la caméra, il faudra basculer avec l’icône ronde en bas à gauche.

Boum, perte de contrôle, crash test.

Le SPARK est un drone robuste. Lors de mes premiers essais, j’ai eu la drôle d’idée d’aller en forêt. Suite à une touche malheureuse sur l’écran de contrôle du smartphone, ce dernier a voulu s’élever dans les airs. Une fois passées les premières branches, la gestion d’obstacle c’est activités. Le drone était prisonnier entre les branches hautes et basses. J’ai donc fini par couper le WiFi. Finalement une hélice s’est cassée, ce qui a provoqué une chute de 7-8 mètres juste à côté de moi (note pour plutart prendre un casque). Sur le choc la batterie a été éjectée. Après une inspection minutieuse, je ne vois aucun dégât des moteurs, le stabilisateur de la caméra semble OK, les branches semblent OK aussi. Je replace la batterie tout semble fonctionner. Comme quoi le drone est plutôt résistant.

Le pilotage

Le drone réagit au doigt et à l’œil. Comme tout pilotage de ce genre de drone, il va falloir anticiper. Au pilotage par smartphone il prend les virages un peu larges à mon goût. Il n’y a quasi aucune chance que vous réalisez un looping avec ce drone. L’ascension se fait de manière horizontale. Nous avons donc un pilotage doux. Le vent le fera tout au plus vibrer, cela permet de tester la stabilisation de la caméra. Le vent de test n’était pas très fort, tout au plus 15 km/h. La gestion d’obstacle fonctionne très bien. Il faut la désactiver en intérieur.

Le bruit

En intérieur, il est très bruyant, en extérieur rien à signaler, c'est plutôt correct.

Le mode follow

Le mode follow me fonctionne plutôt bien, à condition de ne pas dévier du champ de vision du drone. Si par exemple vous revenez en arrière un peu vite, il n’y n’a pas le temps de retourner et perd le sujet. Il y a 2 sous modes, soit le drone vous suit de la caméra, soit il vous suit à quelques mètres, soit à vos côtés, mais la détection d’obstacle ne peut pas fonctionner, soit légèrement derrière vous)

Le mode orbite

Le mode orbite est un peu étrange, le drone se positionne en hauteur et on ne peut pas vraiment définir d’angle de cercle

Le mode horizon

Le mode horizon doit être utilisé en environnement dégagé. Je vous conseille de le tester avant. Vous cliquez sur l’écran, le drone se dire par magie, exactement à l’endroit ou vous avez cliqué. Cela dit, mieux vaut avoir beaucoup de sang froid.

Le mode geste

Pour le mode geste, je ne l’ai pas utilisé. Il faut apprendre les gestes. L’utiliser en intérieur d’un appartement semble joueur. D’ailleurs toutes les démos sont réalisées soit en extérieur soit dans un grand entrepôt. Cela dit, fait un selfie doit être jouable. Lorsque j’en voudrais un nouveau, je tenterais l’expérience ;).

À quelle altitude ?

Alors que je n’osais dépasser les 20-30 avec certains drones, la sans aucune hésitation je l’ai envoyé à plus de 50. De quoi réaliser de jolie vidéo de phare ou cathédrale (n’oubliez pas de demander les autorisations de vols)

Les vidéos

Les vidéos sont stockées en cache dans le smartphone. Elles ne sont pas de la meilleure qualité. En revanche, sur la carte SD, elles sont de très bonnes qualités. Largement exploitable dans le cadre familial, voire semi-professionnel. La stabilisation mécanique fonctionne parfaitement. L’effet coussin d’air est palpable. C’est très amusant d’envoyer le drone dans toutes les directions juste pour regarder la caméra corriger l’inclinaison (oui, chacun ses amusements).
Le contraste automatique est assez efficace, mais certains préfèrent le régler en manuel. On voit bien cet effet dans la vidéo dans la forêt.

Une astuce pour plus de facilité, et accessoirement augmenter la portée si vous pilotez au smartphone. Pour 3 à 7 € (cela dépend des promotions du moment) vous achetez une antenne répéteur de WiFi. Le bénéfice est double, vous gardez la 4G active, vous augmentez la portée (je vous donne le lien dans la section liens).

Les Photos

Bientôt

L’application sous Android

L’application n’est pas traduite. Il en résulte un certain fouillis. L’affichage est différent selon que l on pilote à la radiocommande ou au smartphone. Je ne me vois pas lâcher le drone de vue pour regarder l écran. Ce n’est pas évident de regarder l’image transmise avec les doigts dessus.

La transition entre l’écran pilotage et prise de vue (contrôle de la caméra) n’est pas forcément évident. L’icône est vraiment trop petite et peu accessible.

Je trouve étrange l’accès aux réglages de la caméra depuis l’écran de pilotage. Autre étrangeté, proposer l inclinaison de la caméra sur l’écran de navigation mais inactive. Bref, il y a plein de petites choses à corriger sur cette application.

Voici quelques captures d’écran.

application Android DJI Go 4 001application Android DJI Go 4 002application Android DJI Go 4 003application Android DJI Go 4 004application Android DJI Go 4 005application Android DJI Go 4 006application Android DJI Go 4 007application Android DJI Go 4 008application Android DJI Go 4 009application Android DJI Go 4 010application Android DJI Go 4 011application Android DJI Go 4 012application Android DJI Go 4 013application Android DJI Go 4 014application Android DJI Go 4 015application Android DJI Go 4 016application Android DJI Go 4 017application Android DJI Go 4 018application Android DJI Go 4 019application Android DJI Go 4 020application Android DJI Go 4 021application Android DJI Go 4 022application Android DJI Go 4 023application Android DJI Go 4 024application Android DJI Go 4 025application Android DJI Go 4 026application Android DJI Go 4 027application Android DJI Go 4 028application Android DJI Go 4 029application Android DJI Go 4 030application Android DJI Go 4 031application Android DJI Go 4 032application Android DJI Go 4 033application Android DJI Go 4 034application Android DJI Go 4 035application Android DJI Go 4 036

Les plus, les moins

Les plus

  • Vraiment facile à piloter
  • Très robuste
  • La disponibilité des pièces de rechange
  • La prise vidéo est honnête

Les moins

  • Application non traduite
  • Autonomie vraiment juste pour s’amuser

Conclusion

J’adore ce drone, j’ai même investi dans une nouvelle batterie (42 € tout de même), je pense qu’à terme la radiocommande sera indispensable. Pour le moment, le smartphone est largement suffisant. Étant suffisant compact et robuste, je suis parti en forêt avec le drone dans la poche de ma veste. Il est vraiment facile à piloter. Je trouve les images magnifiques. 

Liens

 Achat chez Gearbest :

Version complète avec Radio-Commande — RTF — ~ 599 € 

Version de base — sans radiocommande — BNF ~ 450 €

Avec Coupon (voir les bons plans on le trouve parfois autour de 370 €)

Chez Amazon ~ 499 € en version de base et réduction

Les Photos du DJI Spark

DJI Spark test grandeur nature 001DJI Spark test grandeur nature 002DJI Spark test grandeur nature 003DJI Spark test grandeur nature 004DJI Spark test grandeur nature 005DJI Spark test grandeur nature 006DJI Spark test grandeur nature 007DJI Spark test grandeur nature 008DJI Spark test grandeur nature 009DJI Spark test grandeur nature 010DJI Spark test grandeur nature 011DJI Spark test grandeur nature 012DJI Spark test grandeur nature 013DJI Spark test grandeur nature 014DJI Spark test grandeur nature 015DJI Spark test grandeur nature 016DJI Spark test grandeur nature 017DJI Spark test grandeur nature 018DJI Spark test grandeur nature 019DJI Spark test grandeur nature 020DJI Spark test grandeur nature 021DJI Spark test grandeur nature 022DJI Spark test grandeur nature 023DJI Spark test grandeur nature 024DJI Spark test grandeur nature 025DJI Spark test grandeur nature 026DJI Spark test grandeur nature 027DJI Spark test grandeur nature 028DJI Spark test grandeur nature 029DJI Spark test grandeur nature 030DJI Spark test grandeur nature 031DJI Spark test grandeur nature 032DJI Spark test grandeur nature 033DJI Spark test grandeur nature 034DJI Spark test grandeur nature 035DJI Spark test grandeur nature 036DJI Spark test grandeur nature 037DJI Spark test grandeur nature 038DJI Spark test grandeur nature 039

Vidéos 

Vidéo de présentation du produit

Bientôt

Prise par le DJI Spark

 


Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé

Poster un commentaire en tant qu'invité

0

Publicité - Ce contenu peut vous intéresser - Test

Les pubs Adsense enregistrent pas mal de choses dans ses cookies, c'est votre droit de ne pas en vouloir (par ailleurs j'utilise piwik avec Do not track activé).