Publicité

Vous la tenez la photo de l’année, mais voilà un détail ne va pas du tout. Une personne est passée au moment où vous déclenchiez la prise (il y en a qui sont mort pour moins que ça). Une fois arrivé à la maison le désespoir vous envahie, la photo que vous croyiez avoir réussi est au final gâchée par un individu. Pour ma part, cet individu sera un lampadaire avec une pub pour SFR. Au boulot, j’ai bien un logiciel d’Adobe qui me permettrait de faire le travail. Mais à la maison, j’ai GIMP. Ce merveilleux logiciel et ses multiples plug-in vont me permettre d’effacer le lampadaire assez facilement.

 

Installer G’MIC

Avant de commencer, il est important de récupérer la dernière version de G’MIC. G’MIC est un ensemble de 572 filtres vous permettant de faire à peu près tout et n’importe quoi. Ça va de la retouche d’image, où comment faire d’une vieille dame une jeune bombe, à faire disparaître des éléments d’une photo. C’est donc ce dernier outil que l’on va utiliser.

On va télécharger G’MIC ici : http://gmic.sourceforge.net/gimp.shtml et suivre l’installation donnée sur le site. Pour ma part, je suis sous Linux Ubuntu 13.10. Je n’ai donc qu’à dézipper le fichier récupéré dans

~/.gimp-2.8/plug-ins

De fait, seul mon profil aura les filtres. De toute façon je suis le seul à utiliser le PC sous Linux.
La version de G'MIC pour ce test est la 1.5.8.2. GIMP 2.8.10

 

Utilisation de G’MIC repair

Vous imaginez bien que je n’ai pas réinventé la roue et j’ai suivi les indications de cet article http://blog.patdavid.net/2014/02/getting-around-in-gimp-gmic-inpainting.html

- Tout d'abord, j'ai sélectionné le lampadaire avec l'outil "sélection à main levée" (le lasso).
- Ensuite, j'ai utilisé l'outil remplissage avec l'option Remplir toute la sélection en mode dissoudre. Le mode normal provoque des escaliers de dégrader qui génèrent du bruit rouge lors de l'opération!!!
- J'annule la sélection (sélection aucune) une fois cette dernière remplie de rouge (on peut choisir une autre couleur).
- Je vais dans Filtres -> GMIC
- Dans la nouvelle fenêtre, je vais dans la partie Repair et je choisis Inpaint {patch-base]
- Je fais appliquer. Suivant la taille de l'image et la puissance de votre machine l'opération peut prendre du temps (5 minutes pour le test).


Il vous faudra sûrement plusieurs tentatives pour obtenir un résultat correct.

Pour ma part, j'ai dû sélectionner avec amour le lampadaire pour pouvoir le virer correctement. J'ai également modifié quelques paramètres (voir les images).

Voici ce que j'ai compris de 2 paramètres essentiels.

Le paramètre Patch Size, ajuste la taille de la zone qui sera copiée à partir de la texture environnante à en remplacement de la zone sélectionné.

Le paramètre Lookup Size sert à ajuster la taille de recherche d'élément environnante. En clair, il cherche à recopier dans les X pixels autour de la zone sélectionnée (de masque).

 

Conclusion

Sans trop d'efforts et pour un investissement plus en temps qu'en argent, avec Gimp, on peut presque tout faire comme un célèbre logiciel de retouche d'image. Si vous avez eu la curiosité d'aller voir le tuto d'origine, vous avez pu voir des exemples extraordinaires. Pour autant ce n'est pas non plus l'outil miracle. Certaines photos ne vous permettront pas de réaliser de telles prouesses. Je pense aux photos très fouillis ou il y a de nombreux détails.

Les images et captures d'écran

La dernière image est l'image source (en réalité, elle faisait 8 M de pixel), en avant dernier un résultat honnête, juste une petite retouche à faire pour que ce soit parfait.

 

GMIC Gimp 001 GMIC Gimp 002 GMIC Gimp 003 GMIC Gimp 004 GMIC Gimp 005 GMIC Gimp 006 GMIC Gimp 007 GMIC Gimp 008 GMIC Gimp 009 GMIC Gimp 010 GMIC Gimp 011 


Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :


Commentaires

  • Aucun commentaire trouvé

Poster un commentaire en tant qu'invité

0

Publicité - Ce contenu peut vous intéresser - Test

La pub ça ne rapporte pas grand chose, en plus ça vous laisse d'horribles cookies non comestibles, autrement appelé trackers. Ce cookie est utilisé par DoubleClick (Google Adsense). Vous avez le droit de ne pas en vouloir et donc quitter cet excellent blog. (par ailleurs j'utilise piwik).